< Retour

Artisans de bien-être


Masser en hiver et en été. Masser à midi ou en soirée. Masser sur table de massage ou tapis de sol. Masser, et garder le plaisir de masser. Remettre chaque matin l’ouvrage sur le métier.

Le cœur à l'ouvrage

Certaines personnes ont la chance d'aimer leur métier. Quelle énergie anime une praticienne, un praticien en massages bien-être ? Quel élan les porte toute l'année ? Voici l'amour du métier tel qu'il se façonne au Centre de bien-être Le Corps S'éveille.

. . .

Prendre soin d’un espace dédié au bien-être

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Au fil des années, une femme, un homme construit sa personnalité, laquelle s’affine avec les expériences de la vie.

Au fil du temps, une praticienne, un praticien en massages agence un lieu qui résonne avec le mot bien-être.

Au Centre de bien-être Le Corps S’éveille, chaque détail compte.

Aimer son métier, c’est prendre soin d’un havre de paix. Cela passe par des actes de tous les jours. Propreté, clarté, sobriété, discrétion guident chaque geste, chaque mot.

Choisir son matériel


Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.En séance, le praticien et la personne massée ont besoin de confort.

Un bien-être repose sur la qualité des outils de travail : table de massage, draps en coton, coussin, paréo, huiles de massage Bio.

Chaque morphologie a besoin de temps pour que le corps repose avec confort sur une table de massage. La peau apprécie les huiles de massage Bio et sans parfum.

Aimer son métier, c’est choisir le matériel, les accessoires professionnels qui participent au bon déroulement d’un massage.

Avoir plaisir à recevoir


Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Aimer son métier s'exprime dès que le praticien ouvre la porte : « Bienvenue au Centre de bien-être Le Corps S’éveille ». L’intention accompagne les mots.

Avant le massage, chacun exprime ses besoins, ses limites en quelques mots.

Le praticien écoute, puis ajuste les techniques de massages et de relaxation.

Ainsi, le langage des mots, puis le langage du toucher nourrissent un bien-être.

Accueillir les personnes débutantes comme les personnes expérimentées

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Certaines personnes découvrent les massages bien-être pour la première fois. D’autres ont fréquenté des spas. D’autres encore ont voyagé dans les pays où les massages sont des actes de santé quotidiens.

Aimer son métier, c’est mettre les massages à la portée de tous, quelle que soit son expérience.

Plus ou moins sportive, plus ou moins pudique, plus ou moins fragile : chaque personne a une histoire avec son corps. L’entretien qui ouvre la séance structure un massage. Parfois, une séance se déroule sur le vêtement, sur tapis de sol ou un siège ergonomique.

Ainsi, les massages bien-être deviennent une ressource universelle.

Composer un massage le plus ajusté possible à chacun

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Certaines personnes connaissent bien leur corps. Elles identifient les zones sur lesquelles un massage leur sera profitable. Par exemple : le crâne, les mains, les lombaires, le ventre, les mollets, les pieds.

Le corps a aussi ses fragilités.

Un praticien en massages bien-être précise qu’il n’a pas de compétence médicale. Il ne remplace, ni un médecin du sport, ni un masseur-kinésithérapeute, ni un ostéopathe.

Aimer son métier, c’est être lucide sur ses compétences, mais aussi sur ses limites.

S’accorder une pause entre deux séances


Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Praticien en massages bien-être est un métier humain, mais aussi physique. Au cours d'une séance, le professionnel tourne autour de la table. Il soulève, il porte. Il pétrit, il mobilise.

Avec du métier, il acquiert les postures, les gestes, la respiration pour exercer sa profession dans la durée.

Pour autant, les massages ne peuvent être délivrés à la chaîne.

Aimer son métier, c’est prendre un temps entre deux séances pour remettre une pièce en état… mais aussi remettre le praticien d’aplomb : boire, se nourrir avec des sucres lents, s’étirer.

Le professionnel perçoit son corps comme un outil de travail. Alors, il pratique les activités physiques de son choix. Il s'oxygène. Il lit. Il part même en vacances.

Mieux vaut aimer et respecter son corps pour pratiquer le métier sur plusieurs années.

Limiter le nombre de séances

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Les praticiens en massages bien-être veillent à organiser leur rythme de travail en tenant compte de leurs capacités.

La fraîcheur de corps et d’esprit est la première condition pour un massage réussi.

Aimer son métier, c’est éviter de se transformer en éponge, jusqu'à absorber les tensions d’autrui. C'est accepter un nombre de séances raisonnable chaque jour. Un corps de masseuse ou de masseur, même entraîné, connaît ses limites.

Aimer son métier, c’est aussi recevoir à son tour des massages de ses consœurs et confrères.

Ouvrir l'éventail du bien-être


Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Les massages bien-être n’ont pas réponse à tout.

Au fur et à mesure de ses lectures, de ses découvertes, le Centre de bien-être Le Corps S’éveille enrichit son site Internet de ressources nouvelles.

Par exemple : la marche nordique, la gastronomie, les balades, les arts…

Aimer son métier, c’est ouvrir la fenêtre aux ressources de bien-être dans leur diversité. Chacun reste libre de se faire du bien à sa manière.

Transmettre

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Après quelques années, les praticiens en massages aiment transmettre leurs acquis aux femmes et aux hommes qui souhaitent se lancer à leur tour dans le métier.

Certes, la pédagogie est une qualité rare.

Erik Brissot, qui a fondé Le Corps S’éveille, a choisi de partager son temps entre les séances individuelles et la formation. Les deux activités s’enrichissent mutuellement.

Aimer son métier, c’est avoir envie de passer un jour le relais

Être l’ambassadeur d’une profession et du toucher

. . .Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Spa de bien-être Le Corps S’éveille.Le mot massage est source de préjugés, appréhensions, fantasmes.

C’est pourquoi un petit groupe de pionniers a fondé la Fédération Française de Massages Bien-Être en 2005.

Une jurisprudence valide aujourd’hui le terme massage bien-être pour le distinguer des techniques de rééducation médicale.

Pour autant, le travail est loin d’être terminé.

Aimer son métier, c’est prendre le temps de réfléchir sur le sens du mot toucher.

Un praticien cumule éthique professionnelle et exigence intellectuelle. Il - ou elle - mobilise des ressources en biologie, philosophie, droit, sociologie, neurosciences, anthropologie pour fonder le cadre et la déontologie d'un métier.

Elle - ou il - ne dérive, ni vers des courants ésotériques, ni vers des comportements sectaires.

L'un et l'autre cultivent l’humilité.

Alors, ils deviennent des ambassadeurs du toucher, dans son acceptation la plus noble, pour réconcilier le public avec un sens encore méconnu.

Les massages sont un message de liberté.

Point de vue mis à jour le 5 novembre 2019.

Pour l'amour du métier

. . .

. . .

. . .

Un prochain massage, le cœur à l'ouvrage.

Les massages bien-être

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

En Vallée d'Aspe, Pyrénées

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

Thématiques bien-être

La peau et le toucher Les massages bien-être et moi Droit au massage L'album des massages Arts de vivre Bien-être et santé Café sciences & philo Points de vue Vallée d'Aspe en Pyrénées

Ouvrons la fenêtre au bien-être
 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiennes et praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.


64490 Bedous, Vallée d'Aspe, au sud de Pau et Oloron-Sainte-Marie, Parc National des Pyrénées, Région Nouvelle Aquitaine.

Bien-être en liberté

Le Corps S’éveille : depuis 2011, les gastronomes en massages du monde ont leur Centre de bien-être agréé.
Centre de bien-être situé à Bedous, en Vallée d’Aspe, Béarn, Pyrénées, département des Pyrénées atlantiques, région Nouvelle Aquitaine. Département des Pyrénées atlantiques : Accous, Anglet, Arette, Bayonne, Bedous, Biarritz, Guéthary, Hendaye, Lacq, Lasseube, Larrau, Laruns, Mauléon-Licharre, Monein, Mourenx,Oloron-Sainte-Marie, Orthez, Pau, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint- Palais, Saint-Jean-de-Luz.
Autres villes situées à proximité du Centre de bien-être : Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes. Cultivons un art de vivre dans les Pyrénées béarnaises, Pyrénées atlantiques, en Région Nouvelle Aquitaine.
Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE).
Annuaire national des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.
Le guide des massages du monde : massage Lomi-Lomi, massage Pijat balinais, massage Shiatsu, massage Nuad Boran, massage suédois, massage aux pierres chaudes, relaxation coréenne, massage Ku Nyé, les points de Marma, massage Amma, massage Abhyanga, massage californien, réflexologie plantaire, massage Tui Na, massage Kobido, massage de la femme enceinte, massage Ayurvédique.. Informations sur les massages du monde avec ce lien.

© Formasoft|pro 2020 - tous droits réservés - Mentions légales - Notre corps est notre Maison pour toute notre vie. Avec bienveillance et respect, prenons soin de lui.    

Paiement CB