< Retour

Créer son clown


Parfois, un massage éveille l’enfant tapi en soi. Le corps rit d’une liberté retrouvée. Un clown frappe à la porte.

Grâce à la galipette

Voici un lieu où chacun tombe le masque. Du balayeur au directeur, le temps est venu de se mettre à nu. Bienséance, protocole, discours inaugural laissent place à un carnaval. Les corps quittent leurs uniformes. L’art clownesque interprète à sa façon le mot humain.

. . .Alexandra Nicolaïdis pratique le clown et la comedia dell’arte. Les Irrévérencieux, spectacle du Théâtre des Asphodèles - Lyon. Photographe : Yann Cabello.Les TGV roulent à 300 km/heure, mais l’espace vital rétrécit par voyageur. Entre Lille et Paris, un homme de belle corpulence prend place à côté d'Alexandra. Au fil du temps, Hardy enfle ; Laurel se ratatine. L’homme prend le pouvoir sur l’accoudoir. La femme prend appui sur la vitre. Un corps déborde. L’autre corps cherche une issue de secours.

Un an plus tard, la scène se rejoue dans un théâtre.

Alexandra Nicolaïdis est clown. Elle trempe son art dans le réel. Elle observe. Elle prend des notes.

Dans son carnet figure l’inconnu qui attend peut-être le plus beau rendez-vous de sa vie. La scène se passe à la terrasse d’un café. L’homme affiche tous les signes de l’assurance. Peu à peu, le corps se tortille sur la chaise. Coups d’œil vers l’écran d’un téléphone mobile. Une main pianote sur la table. Les minutes s’écoulent. L’inconnu passe de l’arrogance à la colère, puis au désarroi. Il se liquéfie en direct.

Face à une solitude, le corps en dit plus qu'un discours. Chaque expression, chaque posture inspire Alexandra.

Clowns en solo ou en quatuor

Alexandra Nicolaïdis dans Zéphyra et Cassiopée. Compagnie Label Fée. Photographe : Véronique Polianski.Le langage clownesque n’invente rien. Il ne fait qu’imiter, détourner les gestes de la vie quotidienne.

Nous sommes tous des clowns à notre insu. Notre façon de marcher signe notre humeur. Notre relation à l’espace révèle un degré de confiance intérieure.

En stage, Alexandra Nicolaïdis invite un volontaire à traverser la pièce. Elle détecte une inclinaison de la nuque, un balancement du bras gauche. Elle demande au stagiaire d’amplifier son personnage. Trois minutes après, un clown est né.

En vingt années de carrière, Alexandra a engendré quatre clowns.

D’abord Cassiopée la naïve. Elle brasse l’espace avec un trop-plein d’enthousiasme. Puis vient Pamela Sweet, star provocante et déchue avec ses numéros pathétiques. Faustina, version féminine de Faust, fait valser ses angoisses sur scène.

Enfin, Céleste est un clown qui fonce. Elle semble n'avoir aucune faiblesse. Elle sait tout faire. Mais elle manque de confiance en elle dans une société qui dicte le sens du mot réussite. Elle a peur de flancher... et elle finit par flancher.

Auto-dérision, moteur à création

Alexandra Nicolaïdis dans Faustina - Compagnie Diffluences.Le clown a un droit inscrit dans une constitution qu’aucun juriste n’a songé à écrire : le droit à la provocation. Jusqu’à apostropher le public.

Un mauvais clown agresse, comme s’il voulait prendre le pouvoir. Un clown de talent a une botte secrète : après avoir remballé les spectateurs, il se remballe lui-même avec une pirouette. Jusqu’à s’excuser, la mine confuse. Jusqu’à se rendre ridicule au milieu du plateau.

« Non, pas ridicule, corrige Alexandra. Le mot a quelque-chose de jugeant. Un clown incarne des personnages sensibles. Il épouse les travers de l'âme humaine.

« L’auto-dérision est sa bouée de sauvetage. Une personne de nature réservée a sa place dans un stage de clown si elle est prête à rire d’elle-même. »

Faire rire sans le faire exprès

Pour autant, l’expression clownesque n’est pas une thérapie. Au début d’un stage, Alexandra pose la règle : elle parle, non à une personne, mais au clown tapi en soi. Elle réveille l’enfant qui veut faire des galipettes au sol, tout envoyer promener, imiter l’animal qui le fascine. Elle taquine les résistances. Elle se fiche du statut social de l’individu.

Un exercice a les faveurs des clowns car il a la magie de la simplicité : une personne se présente devant le public. Mission : le faire rire. Après deux ou trois histoires drôles, le stock s’épuise. Un dépit se lit sur le visage. Le public rit à la vue d’un corps qui perd de sa superbe. Alors, le vrai travail du clown commence. Sans jugement. Juste pour faire jaillir l’enfant.

Clown avec maestria

Spectacle Un truc super - Cie La Casquette - Bruxelles. Photographe : Alice Verlaine Corbion.Avec le métier, Alexandra Nicolaïdis élargit sa palette physique. Son corps doué de souplesse et d’énergie mûrit avec les années. L’artiste apprend à s’économiser. Épurer le geste, choisir les mots.

Sur scène ou sur une place publique, à la ville ou à la campagne, elle sait que chaque public a sa vision du clown. D’une représentation à l’autre, les règles du jeu changent. Avec un zeste de folie de part et d’autre, le spectacle atteint l’état de grâce.

Dans le TGV du retour, Alexandra Nicolaïdis subit le bruit qu’émet un paquet de chips entre les mains d’un voyageur. Plus que trois chips. Plus que deux chips. La dernière pétale est avalée. Le wagon pousse un soupir de soulagement. Alors, le voyageur sort un second paquet de chips. Le public lève les yeux au ciel. La scène nourrit Alexandra, clown au regard aiguisé. Elle atterrira un jour dans un théâtre.

La vie inspire les clowns qui transcendent les petits drames de la vie.

Alexandra Nicolaïdis est artiste clown à la Compagnie La Casquette (Bruxelles) et au Théâtre des Asphodèles (Lyon).

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Accepter son corps avec un massage

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Centre de bien-être en montagne.Par crainte du ridicule - terme que l'artiste trouve à juste titre jugeant -, certaines personnes renoncent aux plaisirs de la vie. Aller à la piscine, par exemple.

La peur du regard de l’autre suspend le geste qui voudrait libérer le corps de ses accoutrements.

Les femmes sont les premières à subir les normes de la beauté. L’injonction à plaire ajoute de la pression.

Les personnes qui cherchent à mieux aimer leur corps trouvent un cadre adapté dans un Centre de bien-être. Celui-ci a recours à un paréo ou à une serviette pour prodiguer un massage de qualité et respectueux de la pudeur de chacun·e.

Il n’existe pas de silhouette idéale. Svelte ou trapu, un corps a droit au bien-être.

Le Code de déontologie des massages bien-être stipule que chaque praticienne, chaque praticien s’abstient de juger autrui.

En douceur et avec bienveillance, les massages ouvrent la porte à la pluralité des corps et des pensées. Les massages constituent alors une étape de transition.

Réconciliée avec son corps, la personne cultive un mieux-être à la piscine, à la plage, jusque dans sa vie personnelle.

Les massages bien-être respectent la pudeur de chacun·e. Ils assouplissent le corps.
Ils lui rendent sa légitimité.

Imaginer son clown au cours d'un massage.

Les massages bien-être

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

En Vallée d'Aspe, Pyrénées

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

Thématiques bien-être

La peau et le toucher Les massages bien-être et moi Droit au massage L'album des massages Arts de vivre Bien-être et santé Café sciences & philo Points de vue Vallée d'Aspe en Pyrénées

Ouvrons la fenêtre au bien-être
 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiennes et praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.


64490 Bedous, Vallée d'Aspe, au sud de Pau et Oloron-Sainte-Marie, Parc National des Pyrénées, Région Nouvelle Aquitaine.

Bien-être en liberté

Le Corps S’éveille : depuis 2011, les gastronomes en massages du monde ont leur Centre de bien-être agréé.
Centre de bien-être situé à Bedous, en Vallée d’Aspe, Béarn, Pyrénées, département des Pyrénées atlantiques, région Nouvelle Aquitaine. Département des Pyrénées atlantiques : Accous, Anglet, Arette, Bayonne, Bedous, Biarritz, Guéthary, Hendaye, Lacq, Lasseube, Larrau, Laruns, Mauléon-Licharre, Monein, Mourenx,Oloron-Sainte-Marie, Orthez, Pau, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint- Palais, Saint-Jean-de-Luz.
Autres villes situées à proximité du Centre de bien-être : Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes. Cultivons un art de vivre dans les Pyrénées béarnaises, Pyrénées atlantiques, en Région Nouvelle Aquitaine.
Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE).
Annuaire national des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.
Le guide des massages du monde : massage Lomi-Lomi, massage Pijat balinais, massage Shiatsu, massage Nuad Boran, massage suédois, massage aux pierres chaudes, relaxation coréenne, massage Ku Nyé, les points de Marma, massage Amma, massage Abhyanga, massage californien, réflexologie plantaire, massage Tui Na, massage Kobido, massage de la femme enceinte, massage Ayurvédique.. Informations sur les massages du monde avec ce lien.

© Formasoft|pro 2020 - tous droits réservés - Mentions légales - Notre corps est notre Maison pour toute notre vie. Avec bienveillance et respect, prenons soin de lui.    

Paiement CB