< Retour

Danser sa vie


Les massages réveillent le désir de se mettre en mouvement. Écoutons le polisson qui piaffe en nous.

La cour de re-création

À l'école, une meute d’enfants transforme une cour de récréation en un ballet improvisé. On pousse. On tire. On se cabre. On se porte. On s’escalade. Des vagues de filles et de garçons déferlent sous les yeux ébahis des enseignants qui finissent par mettre le holà. Le meneur s’appelle Rolan Bon. Il a 8 ans et il a décidé de mettre le monde en mouvement. Et si nous en faisions autant ?


Rolan Bon, danseur, chorégraphe, pédagogue du mouvementChez les parents de Rolan à Nice, il existe une porte qui donne sur le pays des merveilles. Contigu à l’appartement, voici le temple des arts. Un piano à queue. Des tableaux de maîtres. Une ballerine discute avec son grand-père. L’enfant ouvre grand les yeux, puis son instinct prend le dessus : il esquisse ses premiers pas. Il frôle les tableaux, tourne autour du piano.

Dès qu’il sort, l’adolescent nage, court, pédale, repousse jour après jour ses limites. L’effort nourrit l’effort.

Un été, il devient plagiste pour gagner quelques sous. Il est intrigué par un barman qui réalise des pirouettes dans la salle, après son service. L’homme se révèle professeur de modern-jazz. Dès la rentrée, Rolan s’inscrit à son école.

Chercher sa danse

Rolan a 25 ans. Il n’a jamais dansé sur scène de sa vie.

Il suit trois cours intensifs par jour. Il rattrape le temps perdu. Dans un magasin de souvenirs où il officie comme vendeur l'été, il croise Larrio Ekson, danseur du groupe de recherche de l’Opéra de Paris (GROP), Compagnie Carolyn Carlson. Il laisse la côte d'Azur et met le cap sur la capitale.

Suite à une audition, il est engagé à l'Opéra de Lyon. Entre deux répétitions, Rolan Bon met à profit les pauses pour gagner un coin du studio. Son corps tâtonne, cherche un mouvement différent. Le jeune homme a de la chance : il n’a pas été moulé par l’institution. Il reste hors de la bulle. En lui reste imprimée l’image des meutes chorégraphiées à l’école.

Et puis, le garçon a du tempérament : il trace sa route, même si quelques profs le scrutent d'un air dubitatif.

Chaque recherche devient une chorégraphie brève. Un romancier cisèle son écriture pour boucler une nouvelle en 5 pages. Rolan Bon écrit une phrase dansée qui dit une histoire en 5 minutes.

Danser l'ombre et la lumière

Le récit corporel se déroule. Rolan joue avec les polarités : danser la sobriété, puis l’audace. Danser l’ombre, puis la légèreté. Danser la peur, puis l’exubérance. Danser avec un zeste d’humour, puisque tel est son registre. Danser sa météo intérieure, avec ses orages, ses coups de vent, ses soleils radieux.

Danseur, chorégraphe, Rolan Bon sent que son art doit se diffuser au-delà du microcosme des artistes. Diplôme d’État en poche, il s’emploie à mettre le public en mouvement. Tous les publics. Il encadre ses premiers ateliers dans une école d’ingénieurs (INSA), puis dans des associations ouvertes à tous les amateurs, adultes et enfants.

Bouger et lâcher

De son parcours, il apporte une influence américaine : la release technic, qu’il traduit par : laisser faire le mouvement. Il met de côté toute idée de performance, de grâce, de beauté formelle. Un geste exprime une météo intérieure, jusqu’aux tripes. Rolan Bon complète sa pédagogie avec des ressources telles que le Body Mind Centering (1).

Alors, la danse devient une manière de prendre soin de soi.

« La danse délivre un message politique de démocratie puisque le mouvement est accessible à tous, sans exception, même aux personnes handicapées. » Rolan Bon ignore les postures, le ridicule. Peu importe que la personne n’ait jamais dansé. Sa pédagogie ouvre la porte à toutes celles, tous ceux que titille l'envie de rejoindre le mouvement du monde, d’une manière guidée.

Groupes de 10 à 15 stagiaires

Car les participants se sentent accompagnés dès la première seconde du stage. Rolan porte un regard périphérique sur l’ensemble du groupe (15 stagiaires au plus), mais aussi un regard individualisé sur chaque femme, chaque homme en chemin. Il repère la moindre gêne, l’esquisse d’un embarras. Jusqu’à laisser un stagiaire quitter le groupe et se mettre à l’écart, si tel est son besoin.

Où nous mène la danse ? Y a-t-il un but à atteindre ?

« Nous nous mettons en mouvement pour aller à la rencontre de nous-mêmes et de ce que nous n’osons pas exprimer dans une vie normale, répond Rolan Bon. Nous bougeons aussi pour aller à la rencontre des autres. La danse crée des contacts. La peau touche la peau. Le groupe crée une danse où chacun a sa place. Après, chaque stagiaire fait ce qu’il veut de l’expérience. Je vois des personnes se transformer au fil des ans. »

Rétablir le contact

La danse contact improvisation, lorsqu'elle s'appuie sur un socle pédagogique, sort peu à peu la personne de sa coquille. Notre société occidentale vit une disette du toucher. Elle donne la primeur aux raisonnements. Elle néglige les sensations. A force de faits divers, de scandales, le toucher devient motif à suspicions. La danse permet de rétablir le contact, au sens propre comme au sens figuré, dans un cadre de respect, de plaisir et de créativité.

À la belle saison, Rolan Bon propose de danser à l’extérieur. Il organise des stages de pleine nature dans le Vercors.

Dehors, la matière change. Les pieds foulent la terre. Un dos s’appuie contre un tronc d’arbre. « La nature, c’est du concret ! confirme le chorégraphe. Prendre la nature à bras-le-corps, en groupe, dans une composition guidée, nous rappelle que l’univers bouge en permanence autour de nous, jusqu’aux galaxies les plus lointaines. »

La danse est-elle une thérapie ? Dans son enseignement, Rolan Bon n'aborde pas le mouvement comme une technique de guérison. Danser est tout simplement un moyen de prendre soin de soi et de son corps. « Chacun s’approprie la danse à sa manière, précise-t-il. Ma démarche reste ancrée dans l’énergie de la création. Je rêve de semer une graine d’artiste en chaque stagiaire. Mais celui-ci garde son jardin secret. »

L’art est un cheminement individuel.

C’est vraiment l’art et la beauté qui m’accompagne chaque jour,

L'air de rien, l’art de vivre !

Rolan Bon

Danser est peut-être, tout simplement, une sensation de vivre,
sans but, sans rendement, juste pour le plaisir et la liberté.

(1) Pour en savoir plus sur le Body Mind Centering, cliquer sur ce lien.

Rolan Bon a dansé au Lyon Ballet pendant 7 ans Il est titulaire du diplôme d'Etat de professeur en danse contemporaine Il est diplômé praticien de Body-Mind-Centering (BMC) ® Il est praticien en Toucher Somatique Biodynamique Il est certifié éducateur somatique par la School for Body-Mind-Centering ®

Les massages bien-être

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

En Vallée d'Aspe, Pyrénées

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

Thématiques bien-être

La peau et le toucher Les massages bien-être et moi Droit au massage L'album des massages Arts de vivre Bien-être et santé Café sciences & philo Points de vue Vallée d'Aspe en Pyrénées

Ouvrons la fenêtre au bien-être
 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiennes et praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.


64490 Bedous, Vallée d'Aspe, au sud de Pau et Oloron-Sainte-Marie, Parc National des Pyrénées, Région Nouvelle Aquitaine.

Bien-être en liberté

Le Corps S’éveille : depuis 2011, les gastronomes en massages du monde ont leur Centre de bien-être agréé.
Centre de bien-être situé à Bedous, en Vallée d’Aspe, Béarn, Pyrénées, département des Pyrénées atlantiques, région Nouvelle Aquitaine. Département des Pyrénées atlantiques : Accous, Anglet, Arette, Bayonne, Bedous, Biarritz, Guéthary, Hendaye, Lacq, Lasseube, Larrau, Laruns, Mauléon-Licharre, Monein, Mourenx,Oloron-Sainte-Marie, Orthez, Pau, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint- Palais, Saint-Jean-de-Luz.
Autres villes situées à proximité du Spa de montagne : Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes. Cultivons un art de vivre dans les Pyrénées béarnaises, Pyrénées atlantiques, en Région Nouvelle Aquitaine.
Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE).
Annuaire national des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.
Le guide des massages du monde : massage Lomi-Lomi, massage Pijat balinais, massage Shiatsu, massage Nuad Boran, massage suédois, massage aux pierres chaudes, relaxation coréenne, massage Ku Nyé, les points de Marma, massage Amma, massage Abhyanga, massage californien, réflexologie plantaire, massage Tui Na, massage Kobido, massage de la femme enceinte, massage Ayurvédique.. Informations sur les massages du monde avec ce lien.

© Formasoft|pro 2020 - tous droits réservés - Mentions légales - Notre corps est notre Maison pour toute notre vie. Avec bienveillance et respect, prenons soin de lui.    

Paiement CB