< Retour

Je ressens, donc je suis


Les massages invitent à entrer dans le monde des ressentis. Oui, mais avec lucidité.

Je ressens, donc je suis

On est foutu, on pense trop ! (1) écrit un auteur à succès. Derrière l’injonction pointe l’idée que notre vérité intime s’exprimerait ailleurs : par exemple, dans les sensations. Certaines thérapies invitent à puiser dans la sagesse du corps pour guérir. Or, pensées et sensations voyagent dans le même wagon.


La sensation vue par Ilario Reale, photographe.Notre cerveau est un infatigable producteur de pensées. La nuit, il en fait des rêves. Le jour, il guide nos pas dès que nous prenons pied dans la réalité.

Anodine ou complexe, chaque pensée interagit avec le temps présent en s’appuyant sur les expériences du passé, stockées dans notre mémoire.

Pensée râleuse, pensée raisonneuse, pensée rêveuse… Qu’elle naisse dans le cerveau droit - celui de l’imagination - ou dans le cerveau gauche - celui de la raison -, elle défriche de nouveaux terrains d’expérience. Dans certains cas, elle nous fait piétiner.

Les pensées qui tournent en rond ont une image toute trouvée : « Avoir un petit vélo dans la tête ». Elles se comportent comme un disque vinyle rayé : nourrie de peur, d’aigreur ou de colère, elles constituent le terreau idéal pour nous figer dans le pessimisme et l’anxiété.

Une pensée répétitive creuse une ornière

. . .La sensation vue par Adriano Queiroz dias, photographe.Une pensée en boucle prend sa source dans un tracas de la vie quotidienne, un conflit qui s’enlise, une épreuve qui tétanise, un deuil qui se prolonge.

Les pensés qui tournent en rond prennent le pouvoir. Elles nous dirigent du matin au soir. Elles se muent en symptômes : irritation, brûlures d’estomac, apathie, cauchemars. Tôt ou tard, une pensée qui fonctionne en boucle creuse une empreinte dans le corps, avec les émotions qui les accompagnent.

Pour y pallier, certaines thérapies invitent à plonger dans la sphère des sensations.

Dans une culture telle que la nôtre où la raison forge l’intelligence, la sensation est un objet insolite. Au lieu de penser au chef, au conjoint, à l'agresseur, voyons ce qui se passe dans le corps. Une peur, une colère a une densité, une matière. Elle s’exprime par une tension, un frisson, des larmes, ou tout simplement un ressenti.

La vérité crue d'un ressenti

. . .La sensation vue par Steven Chu, photographe.Un ressenti a quelque chose de concret, même s’il est difficile d’y mettre les mots pour le décrire. Parfois, un ressenti devient si fort que nous sommes prêts à le croire sur parole.

Peu à peu, le ressenti s'impose à la pensée. Les outils de communication nous invitent à réagir à chaud sous forme de sms ou de messages spontanés sur les réseaux sociaux. Avec un smartphone, une caméra GoPro, nous pouvons même nous transformer en reporters de l’immédiat, jusqu’au cœur d’une manifestation. Un ressenti peut faire le buzz en quelques instants (2).

Pour un peu, nous jetterions nos pensées à la poubelle pour nous réfugier dans nos sacro-saintes sensations.

Réfléchissons un instant : nos ressentis ont-ils forcément raison ?

Sensation, sujette à caution

. . .La sensation vue par Arianna Borsarelli, photographe.À force de vouer un culte aux ressentis, nous oublions que notre liberté de penser et d’agir repose sur la réflexion.

Face à un événement, quels outils nous permettent de prendre du recul : les images saccadées d’une chaîne d’information en continu ? Des pseudo-débats à la radio ou chacun se coupe la parole ? Ou un article, un livre, un documentaire qui s’appuie sur l’histoire, la culture, la science, pour remettre l’événement dans son contexte ?

Non, les ressentis n’ont pas toujours raison. Ils donnent de la matière à une émotion, mais n’auront jamais la même force, la même capacité de nous faire grandir que le bon usage de la raison critique.

Traverser une sensation

. . .La sensation vue par Shef, photographe.Une pensée qui tourne en rond a besoin de dialogue et d’amitié pour sortir de son ornière. Elle se confronte à d’autres façons de voir les faits. Elle entend l'appel à tirer les leçons d’un épisode éprouvant pour mieux se protéger, l’incarner dans un texte ou un objet, puis peut-être tourner la page.

Certaines pensées issues d'une épreuve traumatisante ont besoin de se structurer par un engagement, une cause à défendre.

Quand une personne veut traverser ses sensations, jusqu’aux plus aiguës, pour tendre vers un mieux-être, elle se tourne vers telle ou telle méthode thérapeutique. Il n'existe pas de solution clé en main. Chacun tâtonne au gré de ses intuitions. Une parole s'incarne sous des formes diverses, jusqu'au roman. Le toucher est un passage parmi d'autres. Les massages, à leur modeste place, mettent les pensées en mouvement.

Les pensées se muent en sensations. Les sensations ont besoin de la pensée pour être décryptées. Une femme, un homme peut même penser son plaisir. Penser les aspirations de son corps pour mieux recueillir ensuite les fruits de sa quête.

Notre libre arbitre repose sur un compagnonnage entre pensées et sensations.


(1) « On est foutu, on pense trop ! Comment se libérer de Pensouillard le hamster » par Serge Marquis. Editions de la Martinière. L’auteur s’est inspiré ici du titre de la chanson d’Alain Souchon : « On est perdus, on mange trop » (1978).

(2) Lire à ce sujet le point de vue de Philippe Rochot, journaliste : Pour en finir avec le « tous photographes, tous journalistes ».

Je crois que l’obligation de réagir à chaud aux événements sans prendre le temps de la décantation afin de sortir de la réaction à fleur de peau, nuit collectivement. Je crois à la primauté de la raison, marquée par Descartes et les Lumières, alors que l’on assiste de plus en plus à une survalorisation du «ressenti» – mot à la mode ces temps-ci. C’est pourquoi il faut revaloriser l’expertise contre les idées fausses qui circulent sur les réseaux sur beaucoup de sujets.

Sylvie Goulard, députée européenne, Le Monde du 10 juin 2016.

Point de vue mis à jour le 28 novembre 2018.

Garder l'esprit libre au cours d'un massage.

Les massages bien-être

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

En Vallée d'Aspe, Pyrénées

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

Thématiques bien-être

La peau et le toucher Les massages bien-être et moi Droit au massage L'album des massages Arts de vivre Bien-être et santé Café sciences & philo Points de vue Vallée d'Aspe en Pyrénées

Ouvrons la fenêtre au bien-être
 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiennes et praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.


64490 Bedous, Vallée d'Aspe, au sud de Pau et Oloron-Sainte-Marie, Parc National des Pyrénées, Région Nouvelle Aquitaine.

Bien-être en liberté

Le Corps S’éveille : depuis 2011, les gastronomes en massages du monde ont leur Centre de bien-être agréé.
Centre de bien-être situé à Bedous, en Vallée d’Aspe, Béarn, Pyrénées, département des Pyrénées atlantiques, région Nouvelle Aquitaine. Département des Pyrénées atlantiques : Accous, Anglet, Arette, Bayonne, Bedous, Biarritz, Guéthary, Hendaye, Lacq, Lasseube, Larrau, Laruns, Mauléon-Licharre, Monein, Mourenx,Oloron-Sainte-Marie, Orthez, Pau, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint- Palais, Saint-Jean-de-Luz.
Autres villes situées à proximité du Spa de montagne : Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes. Cultivons un art de vivre dans les Pyrénées béarnaises, Pyrénées atlantiques, en Région Nouvelle Aquitaine.
Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE).
Annuaire national des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.
Le guide des massages du monde : massage Lomi-Lomi, massage Pijat balinais, massage Shiatsu, massage Nuad Boran, massage suédois, massage aux pierres chaudes, relaxation coréenne, massage Ku Nyé, les points de Marma, massage Amma, massage Abhyanga, massage californien, réflexologie plantaire, massage Tui Na, massage Kobido, massage de la femme enceinte, massage Ayurvédique.. Informations sur les massages du monde avec ce lien.

© Formasoft|pro 2020 - tous droits réservés - Mentions légales - Notre corps est notre Maison pour toute notre vie. Avec bienveillance et respect, prenons soin de lui.    

Paiement CB