Massages et Relaxations de bien-être à Saint-Étienne, Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sur table de massage, tapis de sol ou siège ergonomique. Huiles de massage 100 % Bio.
Centre de bien-être agréé FFMBE. Cartes cadeaux personnalisées.

Cabinet Le Corps S’éveille
74 rue Michelet
42000 Saint-Étienne

Uniquement sur rendez-vous
tél / 04 82 37 33 89

SELECT m.id_motcle, m.libelle FROM motcle m, type_motcle t, asso_motcle_type_motcle s WHERE t.libelle='Menu-haut' AND t.id_type_motcle = s.type_motcle_id AND s.motcle_id = m.id_motcle AND m.etat='1' ORDER BY couleur;
< Retour

L'empreinte d'une séance


Les massages ont des vertus relaxantes. Parfois, ils donnent des ailes.


« En sortant d'un massage bien-être... »

 

 

Quel est l’effet d’un massage ? Détendre le corps et l’esprit. Oui, mais pas seulement. Le toucher est une nourriture. À l'issue d’une séance, une paix intérieure se marie à une énergie toute neuve. Sept récits, sept pulsations de vie.

 

 

 

« Après un massage bien-être, j’ai trouvé mes mots. »

 

La machine à écrire. Photographe : Laura Bécart....
« En sortant d'un massage, j’ai réuni les mots pour l'exposé que je devais faire devant mes collègues. J'ai aussi trouvé les mots pour écrire à ma sœur.

 

 

« Pendant que se déroulait le massage, je laissais mes pensées vagabonder. Au lieu de tourner en rond, elles formaient des idées. Les sensations que procurait le massage devenaient des phrases.

 

 

« L'exposé, le mail s’écrivaient dans ma tête. À tel point que j’ai failli demander au praticien d’interrompre la séance pour que je mette mes arguments sur un bout de papier.

 

 

« À la sortie du cabinet, j’ai sauté sur une feuille et un stylo. Le soir-même, ma conférence était prête, mon courriel terminé. »

 

 

. . . . . . . . . .

 

 

« Après un massage bien-être, je suis partie à l'autre bout du monde. »

 

La ville de Nouméa en Nouvelle Calédonie. Photographe : John Jennings...
« En quittant le cabinet, j'ai consulté son site internet pour comprendre mes ressentis après le massage. Je suis tombée sur un article consacré au festival du film documentaire de voyages : Curieux Voyageurs. J’ai lu le témoignage de trois auteurs-voyageurs.

 

 

« En mars, j’ai profité du festival pour découvrir une douzaine de films. Trois mois plus tard, j’ai quitté Saint-Étienne pour Auckland en Nouvelle-Zélande. C’est comme si le massage m’avait invitée à sortir de mon cocon et à me mettre en route. Je me sentais pousser des ailes.

 

 

« Je n’ai pas acheté de caméra, juste un appareil photo. J’ai parcouru la Nouvelle-Zélande, puis la Nouvelle-Calédonie où je me suis imprégnée de la culture kanak. Je me suis offert une année sabbatique. A Nouméa, j'ai rencontré mon compagnon. »

 

 

. . . . . . . . . .

 

 

 

 

« Après un massage bien-être, j’ai ouvert une nouvelle page de ma vie avec mon conjoint. »

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe d’art, au Centre de bien-être....
« Avec le massage, j’ai découvert le langage du toucher. Une langue qui m’était jusqu’ici inconnue. À la maison, j’ai essayé de raconter mon expérience à mon mari. Il m’écoutait à moitié en pianotant sur son smartphone.

 

« Sans le consulter, je lui ai offert une carte cadeau pour son anniversaire. Il y est allé avec tout un tas de préjugés sur les massages.

 

« De retour de sa séance, nous avons eu une discussion sur les massages. Nous avons fait de la place dans une chambre, puis installé une table de massage. Nous nous sommes initiés mutuellement aux massages en nous remémorant nos séances respectives au cabinet.

 

« Le massage que nous avions reçu, l’un après l’autre, avait pour nous la force d’un message. Il a reconstruit notre relation charnelle. À la place de rapides ébats, nous avons créé notre sensualité. J’ai l’intuition que les massages bien-être ont peut-être sauvé mon couple. »

 

 

 

« Après un massage bien-être, j’ai décidé de ne plus avoir peur. »

 

La course aux résultats vue par Tany Kely...
« En quittant le cabinet, je songeais à la perspective de retourner au boulot le lendemain matin. C’était un dimanche soir. Il pleuvait. J’ai longtemps marché en laissant la pluie transpercer mes vêtements. Le massage et la pluie me nettoyaient.

 

 

« Peu à peu, la peur que j’éprouvais pour mon patron m’a lâché. Ses diatribes, ses reproches, son arrogance, tout cela s’est dissout dans ma tête. J’avais la sensation que le massage me remettait debout sur mes deux pieds. Je me sentais digne d’être l’homme que je suis.

 

 

« À partir de ce moment, le patron charismatique a perdu toute prise sur moi. J’existais indépendamment de lui. »

 

 

. . . . . . . . . .

 

 

 

 

« Après un massage bien-être, je me suis réconcilié avec ma masculinité. »

 

Crédit photo : SGC - NYC...
« En sortant du massage, j’avais le souffle coupé. Pendant une heure et demie, j’avais été massé par un praticien homme avec un mélange de profondeur et de douceur qui m’avait bouleversé.

 

« Pour moi, la virilité était synonyme de brutalité. Mon père était un homme violent. Mon oncle, mon frère aussi. Je répercutais cette violence dans ma famille.

 

« Je ne savais même pas qu’un homme pouvait éprouver de la tendresse, ou même pleurer.

 

« Quand je suis rentré chez moi, je suis allé voir ma fille dans sa chambre. Elle me regardait, intimidée. Je lui ai demandé si je pouvais lui prendre la main. Ce contact a réveillé ma conscience d’homme et de père.

 

« Ce soir-là, j'ai mis ma fille au lit et lui ai raconté une histoire avant d’éteindre la lampe de chevet.

 

« Après un massage, j’aime m’appliquer à être un homme de paix. »

 

 

 

« Après un massage bien-être, j’ai trouvé ma place à Saint-Étienne. »

 

...
« Arrivé à Saint-Étienne pour une mission de six mois, j’étais désemparé, loin de mes amis et de ma famille à Barcelone. En Espagne, j’ai l’habitude de m’offrir un massage pour me détendre après une semaine de travail. Un soir, je consulte le répertoire des centres de bien-être à Saint-Étienne.

 

 

« Le cabinet que j’ai choisi est devenu mon refuge. L’entretien qui débute la séance m’a appris à dire mes ressentis en français. Comme si je découvrais mes mondes intérieurs dans une nouvelle langue. J’ai construit ma confiance grâce à une cure de massages. Peu à peu, j’ai pris ma place dans la ville.

 

 

« Quand ma mission a pris fin à Saint-Étienne, le dernier massage au cabinet fut à la fois un au revoir et une invitation à reprendre mon élan. Je suis monté dans le train pour Barcelone avec un trésor dans la tête. »

 

 

 

« Après un massage bien-être, je suis allé courir. »

 

Photographe : Damien R....
« En partant du cabinet, je me sentais joyeuse comme jamais. Je croyais qu’après une séance de massage, je n’aurais envie que d’une chose : aller me coucher et dormir. Ou au moins rester tranquille chez moi.

 

 

« Pas du tout. Je me sentais pleine d’énergie. J’ai pris mes chaussures de running et je suis partie courir sur les bords de Loire. Ma foulée était souple, légère. Je n’éprouvais aucune fatigue. De temps en temps, je me désaltérais ou laissais couler l’eau sur mon visage.

 

 

« Les massages, c’est un peu comme mes bottes de sept lieues. Ils me donnent envie de me dépasser. »

 

 

 

 

. . . . . . . . . .

 

 

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  

 

Gardons la porte ouverte aux massages :

 

 

 

 

Marcher, rêver toute la nuit après un massage.

 

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 


 

 

Centre de bien-être à Saint-Étienne agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.