< Retour

La forêt en Vallée d'Aspe


Partir en randonnée, tous sens éveillés… La forêt en Vallée d’Aspe dévoile ses secrets, de Lurbe-Saint-Christau au Somport.

La forêt en coulisses

Randonner en Vallée d’Aspe : belle idée ! De bon matin, partons découvrir la forêt et ses hôtes, de l’isard à l’aigle royal. Que se trame-t-il dans les sous-bois ? La forêt, c’est la vie : ses zones d’ombre, ses coins de paradis.

. . .La forêt en Vallée d’Aspe, près du plateau de Gentiane.Armé d’une tronçonneuse, un bûcheron attaque un sapin pectiné. Il l’entaille de façon que le tronc bascule du bon côté. Un débardeur équipé d’un câble tracte trois grumes sur 1 km de piste jusqu’à une aire de dépôt. Un matin d’octobre, à Lhers, une parcelle de forêt offre le bois qui fera le bonheur d’un charpentier.

Présente sur les lieux, une technicienne forestière de l’ONF a préparé le chantier. Dans les semaines précédentes, elle a marqué les arbres qu’elle juge pertinent de couper. Quand les ouvriers débarquent avec leur matériel, elle vérifie que s’exécute le plan de travail, jusqu’à faire remettre la piste en état si nécessaire.

Bon an mal an, la Vallée d’Aspe fournit 5 000 m³ de bois à l’industrie. Pourtant, le randonneur ne remarque rien. Car à sa manière, l'agent forestier est un artiste de la lumière. Il ménage chaque génération d’arbre, de la jeune pousse à l’aîné, du haut de ses cent années. Le plan de coupe d’un technicien ONF en montagne fait dans la dentelle. Le paysage qu’il dessine porte le nom de futaie irrégulière : une forêt à plusieurs étages où chaque arbre réalise sa photosynthèse avec de la lumière, de l’eau, du dioxyde de carbone (CO2) et des minéraux.

Résineux et feuillus en grande forme

. . .Après avoir marqué un sapin tombé avec le vent, un agent ONF équipé d’un compas forestier mesure le diamètre du tronc à 1,30 mètre de sa base. Marquage effectué en Vallée d’Aspe, au-dessus d’Aydius.

La forêt en Vallée d’Aspe va bien. À quelques exceptions près, le carnet de santé d’un épicéa, d’un hêtre, d’un chêne, d’un érable, d’un sorbier est vierge de parasites et de chenilles. La qualité de l’air, une pluie régulière - en moyenne 1 600 mm d’eau par an -, une gestion raisonnée du bois, font des Pyrénées béarnaises un refuge pour une variété d’essences.

Jusqu’à 800 mètres d’altitude dominent les feuillus : chênes, tilleuls, frênes. Les sapins les rejoignent entre 800 et 1 400 mètres, d'où le terme de hêtraie sapinière. Au-delà de 1 400 mètres, les pins se révèlent les plus résistants. Avec des variations selon la pente, l'orientation, la nature du sol. Les graines, portées par le vent, créent une biodiversité spontanée. Ici et là, du bois mort laissé volontairement à terre abrite des colonies de coléoptères. En Vallée d’Aspe s’épanouissent le tétra (poule sauvage), la grenouille des Pyrénées, la chouette de tengmalm, le pic de Lilford à dos rayé (un oiseau), le desman des Pyrénées (un rat), le gypaète barbu (un rapace). Quelques pommiers plantés par l’homme offrent de la nourriture aux ours, dont l’alimentation est surtout végétale.

Forêt en fumée

. . .
Une nouvelle génération d’arbres se fraie une place à l’ombre de leurs aînés, au-dessus de Cette.

Pourtant, le randonneur doté de jumelles qui s’engage sur le chemin de Belonce, au-dessus de Borce, reste perplexe à la vue de chandelles d’arbres morts sur le versant opposé. Ici, une sapinière a brûlé. Que s’est-il passé ? Un écobuage, pratique agricole qui consiste à brûler les broussailles pour enrichir le sol avec de la cendre, a gagné le massif en amont.

Idem au-dessus d’Aydius : une forêt centenaire est partie en fumée. Les arbres tombent peu à peu, car fragilisés par le feu qui a fragilisé leur base. La forêt en Vallée d’Aspe paie chaque année un tribut à une pratique ancestrale qui, même effectuée dans le respect des règles - arrêté préfectoral, absence de vent, mise à feu le matin - comporte des risques. Dieu merci, nous ne sommes pas dans les Alpes de Haute-Provence. La forêt pyrénéenne conserve l’essentiel de sa splendeur.

Forêt, refuge des montagnards

. . .Un agent forestier ONF appose le sigle AF (administration forestière) sur le tronc d’un arbre tombé à terre, validant ainsi sa prise en charge par une entreprise agréée.

Alors affluent dès le printemps les vacanciers avides de retrouver un lien avec dame nature. Ils traversent les Pyrénées d’est en ouest grâce au GR10. Ils grimpent vers l’Espagne par le GR653, itinéraire montagnard du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’Office National des Forêts et le Parc National des Pyrénées fixent des panneaux pour orienter les randonneurs. Ils les sensibilisent au fragile équilibre d’une Vallée.

Partir en forêt implique d’avoir du savoir-vivre : ne pas circuler et stationner en voiture sur les chemins forestiers ; ne pas allumer de feu ; ne pas bivouaquer à moins d’une heure de marche d’un parking ; ne pas emmener son chien ; ne pas faire de cueillette, à l’exception des champignons ; ne pas pêcher ; ne pas ramasser de bois mort, car la vie se recycle dans une branche qui pourrit au sol ; ne pas abandonner ses déchets. Un agent ONF sort son carnet à souche ? Il dresse un PV ? Ce n’est pas pour le plaisir. Dans son uniforme vert kaki, il a une pensée pour la forêt. En Vallée d’Aspe, 4 agents ONF veillent sur les arbres - il y en avait 8 à la fin du XXe siècle.

Couper au bon moment

. . .
Le bois mort aide au recyclage du vivant à proximité du Pic Penneblanque en Vallée d’Aspe.

Ici et là, quelques parcelles étonnent le promeneur. Ici un massif d’épicéas. Là des douglas américains. Dans les années 1960, à une époque où l’homme ignorait le mot biodiversité, il a planté, planté, pour répondre aux besoins de l’industrie. Le Fond forestier national (FFN) a aussi permis de reboiser des parcelles pour lutter contre l'érosion et les éboulements. La forêt, c’est utile pour protéger les populations : entre Sarrance et Bedous, les pins sylvestres veillent sur la route et la voie ferrée. À Aydius, les épicéas préservent le village des avalanches.

Le bois se vend aux enchères. Les coupes s’effectuent d’août à octobre pour déranger le moins possible les animaux. Mais la montagne ne se gère pas comme la forêt des Landes. Des humains sont encore nécessaires pour tronçonner les arbres, ce qui fait grimper les coûts. En Vallée d’Aspe, seule existe une scierie familiale et ses six salariés. L’entreprise Arreteig à Lées-Athas fournit en bois les charpentiers, les chauffagistes, les magasins de bricolage.

Moins de pâturages, plus de forêt

. . .Le bois de Bresme et de Larrangus, Cirque de Lescun.

Précieuse forêt… En 2020, elle poursuit sa croissance en Vallée d’Aspe. Paysans et bergers abandonnent peu à peu les pentes montagneuses pour recentrer leur activité en fond de vallée - à l’exception des brebis placées en estive à la belle saison. La majorité des parcelles appartient aux communes. Mais c’est l’ONF qui assure le service public de gestion des forêts.

Observer, protéger, soigner, régénérer, couper de manière raisonnée… Le Code forestier évite en principe tout dérapage dans l’exploitation des espaces boisés. Par exemple, les agents ONF déterminent la quantité de bois que la commune a le droit de prélever pour assurer l’affouage : une fourniture annuelle de bois de chauffage aux villageois.

Raconter la forêt

.Le Cirque de Lescun, un trésor de bois pour les besoins humains.Et soudain, les agents ONF se muent en pédagogues pour raconter la forêt aux enfants. Cette année, l’école primaire d’Etsaut envoie une classe au refuge d’Arlet pour découvrir les métiers de la montagne : gardien de refuge, berger, garde au Parc National des Pyrénées… Une classe du collège de Bedous s’en va visiter deux sites : l’un dans les Landes, l’autre en Vallée d’Aspe. Elle compare la gestion de la forêt en plaine et en montagne.

Les techniciens de l’Office National des Forêts préfèrent partager leur science des écosystèmes plutôt que sanctionner des touristes sans cervelle. Et si un randonneur surprend un individu accroupi près d’un tronc mort ou aux aguets, alors chut… Camille ou Arnaud, techniciens forestiers en Vallée d’Aspe, cartographient la face invisible de la forêt : celle des lichens, champignons, insectes dans un îlot de vieillissement. L’une écoute la chouette de tengmalm en hiver. L’autre étudie un paysage qui sera peut-être notre refuge à la fin du XXIe siècle, quand la planète Terre sera aussi habitable qu’une étuve.

Randonner en forêt d’Aspe, c’est peut-être regarder l’avenir.

Un hêtre têtard en Vallée d’Aspe, au-dessus du village de Osse-en-Aspe. Lien vers le site de l'Office National des Forêts - ONF.

Merci à Camille Gizardin et Arnaud Giraudel, techniciens forestiers ONF en Vallée d'Aspe, pour leur patience à avoir répondu aux questions de l'auteur de cet article. Un grand merci également à Michel Caillabet, Jean-Jacques Garcé-Lacoste et Jean-Louis Salanouve, techniciens forestiers et retraités de l'ONF, pour l'expérience qu'ils ont partagée avec chaleur autour d'un verre au café Le Permayou à Accous.

La forêt au service du climat : chaque année, la forêt française absorbe 50 millions de tonnes de CO2 ou dioxyde de carbone. L'Institut Géographique National (IGN) partage ses données sur son site web.

• Pourquoi les sapins rouges des Vosges et les hêtres de Haute-Saône meurent-ils ? Comment adapter la forêt française au réchauffement climatique ? Sur le site The Conversation, Sandrine Brèteau-Amores (doctorante à l'INRAE) et Marielle Brunette (chargée de recherche à l'INRAE) ouvrent le carnet de santé de nos forêts. Puis elles proposent des pistes d'adaptation. Article disponible ici.

Geoportail rassemble la cartographie officielle de la France. Ses vues aériennes d'une grande précision permettent de visualiser la forêt, commune par commune. Tapez votre commune dans le moteur de recherche : la vue aérienne apparaît. Accès à Geoportail avec ce lien.

La forêt en Vallée d’Aspe, près du plateau de Gentiane, en automne.

Se promener en forêt, puis se poser dans un havre de bien-être en Vallée d'Aspe.

Les massages bien-être

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

En Vallée d'Aspe, Pyrénées

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

Thématiques bien-être

La peau et le toucher Les massages bien-être et moi Droit au massage L'album des massages Arts de vivre Bien-être et santé Café sciences & philo Points de vue Vallée d'Aspe en Pyrénées

Ouvrons la fenêtre au bien-être
 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiennes et praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.


64490 Bedous, Vallée d'Aspe, au sud de Pau et Oloron-Sainte-Marie, Parc National des Pyrénées, Région Nouvelle Aquitaine.

Bien-être en liberté

Le Corps S’éveille : depuis 2011, les gastronomes en massages du monde ont leur Centre de bien-être agréé.
Centre de bien-être situé à Bedous, en Vallée d’Aspe, Béarn, Pyrénées, département des Pyrénées atlantiques, région Nouvelle Aquitaine. Département des Pyrénées atlantiques : Accous, Anglet, Arette, Bayonne, Bedous, Biarritz, Guéthary, Hendaye, Lacq, Lasseube, Larrau, Laruns, Mauléon-Licharre, Monein, Mourenx,Oloron-Sainte-Marie, Orthez, Pau, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint- Palais, Saint-Jean-de-Luz.
Autres villes situées à proximité du Centre de bien-être : Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes. Cultivons un art de vivre dans les Pyrénées béarnaises, Pyrénées atlantiques, en Région Nouvelle Aquitaine.
Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE).
Annuaire national des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.
Le guide des massages du monde : massage Lomi-Lomi, massage Pijat balinais, massage Shiatsu, massage Nuad Boran, massage suédois, massage aux pierres chaudes, relaxation coréenne, massage Ku Nyé, les points de Marma, massage Amma, massage Abhyanga, massage californien, réflexologie plantaire, massage Tui Na, massage Kobido, massage de la femme enceinte, massage Ayurvédique.. Informations sur les massages du monde avec ce lien.

© Formasoft|pro 2020 - tous droits réservés - Mentions légales - Notre corps est notre Maison pour toute notre vie. Avec bienveillance et respect, prenons soin de lui.    

Paiement CB