< Retour

Les écuries d'Agapy


En Vallée d'Aspe, les chevaux ont leur pension et leur lieu d'éducation. Les écuries d'Agapy ont ouvert en janvier 2021.

Un cheval, une passion

En Vallée d’Aspe, les chevaux ont leur refuge et leur lieu d’éducation. Janvier 2021 : les écuries d’Agapy ouvrent leurs portes à l’initiative de Marine Lamarque, enfant du pays. Première visite.


Marine Lamarque brosse une jument aux écuries d’Agapy à Accous, en Vallée d’Aspe.Au nom du cheval, tout est possible. Par exemple, hisser sa moyenne générale de 8/20 à 15/20 en deux trimestres. Car 15/20 est la barrière à franchir pour entrer au lycée agricole Armand Fallières à Nérac, près d’Agen. Puis réussir son bac pro Conduite et gestion de l’entreprise hippique. Alors une collégienne se met (enfin) au travail. Sept ans plus tard, Marine Lamarque entraîne les chevaux aux sauts d’obstacles. Janvier 2021 : la jeune femme ouvre une écurie professionnelle à Accous.

En Vallée d’Aspe, tout le monde connaît l’ancien relais des haras nationaux, là où les étalons saillaient les juments pour le bonheur des élevages locaux. Avec ses box, ses salles de soin, sa carrière de sable, il s’est mué en centre équestre dans les années 2010. Faute de licenciés, les écuries se vident en 2020. Jusqu’à ce que Marine Lamarque dépose son projet à la mairie d’Accous, propriétaire des lieux.

Habillés pour l'hiver

Marine Lamarque nettoie les sabots d’une jument aux écuries d’Agapy à Accous, en Pyrénées béarnaises.Quel promeneur n’a pas suivi d’un œil inquiet les allées et venues d’un cheval dont les pattes s’embourbent dans un pré en hiver ? Quel vacancier n’a pas rêvé d’emmener son cheval pour explorer les chemins de montagne ? Les écuries d’Agapy rendent un double service : elles accueillent poneys et juments en pension ; elles éduquent les animaux. Sur place, Marine Lamarque nourrit, soigne, panse, brosse les chevaux dont les propriétaires lui confient la garde. En janvier, une jument de Bedous, un poulain de Lasseube, un autre de Gurmençon emménagent dans leur box pour la fin de l’hiver.

En parallèle, Marine passe le mot aux propriétaires de gîtes en Vallée d’Aspe : à partir de cet été, les touristes pourront y placer leur animal préféré. Les chevaux auront accès à une carrière équestre pour des exercices quotidiens qui entretiennent leur musculature.

Dans la foulée, Marine Lamarque lance un service inédit en Vallée d’Aspe : le débourrage des chevaux. Autrement dit, entraîner un animal à porter un être humain sur son dos. Mettre un licol à une jument, l’atteler, puis l’inviter à traverser un cours d’eau : il faut répéter chaque jour les mêmes gestes. Le cheval a besoin d’être stimulé. Sa récompense ? Une carotte ou un croûton de pain. En tout cas, un mets qui lui donne envie de recommencer. Peu à peu, le cheval gagne en confiance. Le jour venu, une professionnelle de l’art hippique passe le relais à un propriétaire ; lequel se révèle parfois plus anxieux que son cheval, au moment de poser le pied sur l’étrier.

Des ânes aux chevaux

Maëna, la sœur de Marine, prépare une jument pour les soins dentaires aux écuries d’Agapy à Accous.Un visiteur aux aguets remarque que près des box, une cuve est remplie de graines multicolores. Chaque jour, les chevaux en reçoivent une ration, en complément du fourrage ou de l’herbe. 40 % d’orge, 35 % de maïs, 15 % de luzerne déshydratée, 8 % d’avoine, 2 % de lin… Marine Lamarque choisit son dosage. La nourriture, c’est sa botte secrète : après son bac professionnel, elle a enchaîné un BTS Analyse et conduite de l'entreprise agricole. Même si les cours d’agronomie lui laissent un souvenir austère, la formation l’a rendue intraitable sur le nourrissage des animaux ; mais aussi sur la qualité d’une prairie. La bonne herbe, ça s’apprend et ça se mérite, jusqu’à choisir du fumier plutôt que des engrais.

Et plutôt que de partir en stage dans un élevage de brebis, Marine Lamarque a opté pour un producteur de lait d’ânesse près d’Oloron-Sainte-Marie. Un jour, le stage s’est mué en contrat de travail. Une jeune diplômée a appris à traire, mais aussi à réparer une clôture, et même à tenir boutique pour des produits cosmétiques à base de lait d’ânesse. Trois ans plus tard, un employeur regarde avec bienveillance sa salariée faire ses premiers pas à Accous. Quitte à se montrer flexible sur les horaires de travail, pour qu’une entrepreneuse effectue sa transition avec succès.

Prendre soin du cheval, jusqu'aux dents

Marie Prunel, vétérinaire équin à Oloron-Sainte-Marie, ausculte la dentition d’un cheval sous le regard attentif de Marine Lamarque, aux écuries d’Agapay à Accous, Pyrénées béarnaises.Déjà, les curieux font le détour pour voir les anciens haras nationaux revivre en Vallée d’Aspe. Tous les équipements sont là, y compris la barre d’échographie pour les juments. La carrière équestre est intacte avec son sol plat, sablé, drainé. Marine et sa sœur Maëna sont fières de présenter des box impeccables remplis de foin. En 2022 auront lieu les premières naissances. Après onze mois de gestation, trois juments mettront bas des poulains qu’il faudra prendre en charge, éduquer, puis vendre à des propriétaires tout aussi passionnés.

Quand Marine Lamarque a pris son premier cours au poney club d’Urdos à l’âge de 8 ans, elle a eu l’intuition que sa vie serait vouée aux chevaux. Aujourd’hui, un rêve devient réalité. Elle imagine déjà créer une fête du cheval en Vallée d’Aspe avec Eric Bonnemazou, accompagnateur de tourisme équestre, et l’association Fair’A cheval à Accous. Peut-être une autre naissance en 2022 ?

Informations pratiques :

. . Marie Prunel, vétérinaire, utilise une râpe à dents électrique pour éviter que le cheval ne se blesse. Cette intervention avec anesthésie partielle doit être faite par un professionnel et de manière régulière. Les écuries d’Agapy : à Accous, face à la ferme Ossiniri, sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en direction de l’Espagne
Téléphone : 06 45 57 02 18
Accès à la Page Facebook des écuries d'Agapy

Marine Lamarque est titulaire d’un bac professionnel Conduite et gestion de l’entreprise hippique, d’un BTS Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole et d’une licence Valorisation des produits du terroir. Elle est monitrice du galop équestre niveau 1 à 4
Elle possède actuellement 3 juments poulinières pour la reproduction, deux poneys, une jument de concours et un poney de concours aujourd’hui à la retraite

En accord avec la mairie d’Accous, propriétaire des lieux, les habitants d’Accous propriétaires de chevaux ont accès gratuitement aux installations. Pour cela, prendre contact avec Marine Lamarque
Les écuries d'Agapy accueillent les chevaux encore sauvages, mais aussi les chevaux malades et ceux qui, après une maltraitance ou un traumatisme, nécessitent une éducation adaptée
Les écuries d'Agapy proposent des stages à thèmes : dressage, sauts d’obstacles, voltige, attelage… Ces stages à la journée sont encadrés par une monitrice diplômée
Le futur élevage permettra d’acheter des chevaux de loisirs ou de concours.

Les écuries d’Agapy à Accous. Prise de vue effectuée le 29 janvier 2021.

• L'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) est un Établissement public dédié au cheval et à l'équitation. Il fait la promotion de l'élevage équin. Il sélectionne et améliore les races par l'élevage d'étalons. Il contribue à la formation dans le sport de haut niveau, le spectacle équestre et l'élevage. Une page de son site web aborde l'éducation du jeune cheval.

Humains et chevaux s'apprivoisent en Pyrénées béarnaises

Les massages bien-être

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

En Vallée d'Aspe, Pyrénées

S’informer • Réserver
tél / 05 47 91 97 21

Thématiques bien-être

La peau et le toucher Les massages bien-être et moi Droit au massage L'album des massages Arts de vivre Bien-être et santé Café sciences & philo Points de vue Vallée d'Aspe en Pyrénées

Ouvrons la fenêtre au bien-être
 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiennes et praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.


64490 Bedous, Vallée d'Aspe, au sud de Pau et Oloron-Sainte-Marie, Parc National des Pyrénées, Région Nouvelle Aquitaine.

Bien-être en liberté

Le Corps S’éveille : depuis 2011, les gastronomes en massages du monde ont leur Centre de bien-être agréé.
Centre de bien-être situé à Bedous, en Vallée d’Aspe, Béarn, Pyrénées, département des Pyrénées atlantiques, région Nouvelle Aquitaine. Département des Pyrénées atlantiques : Accous, Anglet, Arette, Bayonne, Bedous, Biarritz, Guéthary, Hendaye, Lacq, Lasseube, Larrau, Laruns, Mauléon-Licharre, Monein, Mourenx,Oloron-Sainte-Marie, Orthez, Pau, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint- Palais, Saint-Jean-de-Luz.
Autres villes situées à proximité du Centre de bien-être : Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes. Cultivons un art de vivre dans les Pyrénées béarnaises, Pyrénées atlantiques, en Région Nouvelle Aquitaine.
Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE).
Annuaire national des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.
Le guide des massages du monde : massage Lomi-Lomi, massage Pijat balinais, massage Shiatsu, massage Nuad Boran, massage suédois, massage aux pierres chaudes, relaxation coréenne, massage Ku Nyé, les points de Marma, massage Amma, massage Abhyanga, massage californien, réflexologie plantaire, massage Tui Na, massage Kobido, massage de la femme enceinte, massage Ayurvédique.. Informations sur les massages du monde avec ce lien.

© Formasoft|pro 2021 - tous droits réservés - Mentions légales - Notre corps est notre Maison pour toute notre vie. Avec bienveillance et respect, prenons soin de lui.    

Paiement CB