Massages et Relaxations de bien-être à Saint-Étienne, Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sur table de massage, tapis de sol ou siège ergonomique. Huiles de massage 100 % Bio.

Cabinet Le Corps S’éveille
74 rue Michelet
42000 Saint-Étienne

Uniquement sur rendez -vous
tél / 04 82 37 33 89

SELECT m.id_motcle, m.libelle FROM motcle m, type_motcle t, asso_motcle_type_motcle s WHERE t.libelle='Menu-haut' AND t.id_type_motcle = s.type_motcle_id AND s.motcle_id = m.id_motcle AND m.etat='1' ORDER BY couleur;
< Retour

Masser les pensées


Comment circulent les pensées au cours d’un massage ? Bien-être et neurosciences gagneraient à se rencontrer.


Un appel d’air lors d’un massage

 

 

Le cerveau est ainsi fait : il ne cesse jamais de penser. Pensée raisonneuse. Pensée rieuse. Comment un massage influe-t-il sur le cours des pensées ? Les praticiens ont quelques indices.

 


Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Centre de bien-être....
Le sommeil captive les neuro-scientifiques. Des cobayes se prêtent à leurs recherches. Les cycles du sommeil sont connus. Nous savons désormais qu’ils sont peuplés de rêves, y compris lors d’un sommeil profond. Les chercheurs commencent à deviner le contenu des rêves en suivant l’activité électrique du cerveau, zone par zone.

 

 

Mais comment le cerveau pense-t-il lors d’un temps de repos tel qu’un massage bien-être ? Il n'existe aucune étude scientifique à ce sujet. Les massages ne sont pas (encore) entrés dans les laboratoires.

 

 

Les praticiens en massages compilent les données empiriques pour cerner quelques pistes. Ils s’appuient sur les témoignages de femmes et d’hommes qui s’expriment spontanément à l’issue d’une séance. Nous écrivons bien spontanément : un praticien en massages ne transforme pas une séance de bien-être en interrogatoire à des fins scientifiques. Le respect de la vie privée demeure la règle d’or.

 

 

Quelque part dans le cerveau.

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Les témoignages reçus dessinent une hypothèse : lorsqu’un corps est travaillé par un massage, ses échos résonnent jusqu’au cerveau, puis détournent le lit des pensées.

 

 

L’expression « travailler un corps » sert de point de départ. Un modelage superficiel, répétitif, ennuyeux, n’influe guère sur la ronde des pensées. Le vocabulaire tactile des massages - soulever, porter, étirer, pétrir, mobiliser… - bouscule, au bon sens du terme, un corps. Un massage de qualité crée des sensations, lesquelles tracent leur sillon. Le cerveau traite les informations. Lorsque les indices d’un bien-être lui parviennent, alors le réseau cérébral par défaut s’éveille.

 

 

Le réseau cérébral par défaut est la zone propice à la rêverie, à l’imagination, à la créativité. Il est réputé pour s’activer lors d’une séquence de relaxation, quand une personne ne fait rien ou presque.

 

 

 

 

Jardin privé.

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
À quoi rêve un être humain qui reçoit un massage bien-être ? Nous ne le saurons jamais puisqu’un jardin secret n’a pas d’entrée - et c’est tant mieux.

 

 

En tout cas, il semble acquis que la personne fait l’école buissonnière. Un massage crée des court-circuits dans le dédale des pensées. Les ruminations nées d’un contexte tendu au travail ou dans la vie privée s’éparpillent dès lors que déferle une vague de ressentis. Les personnes ayant reçu un massage bien-être choisissent volontiers le mot « voyage » pour décrire un espace-temps qui a interrompu le refrain de leurs pensées.

 

 

Certaines personnes disent avoir trouvé une idée ou pris une décision au cours d’un massage. Ne concluons pas trop vite. Aucun massage de fait un miracle. Force est de constater qu’un corps travaillé donne de l’air au cerveau, lequel explore des pensées inédites.

 

 

 

Rester en éveil.

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Au cours d’un massage, une personne médite - et le mot méditation change de sens au gré des individus. Elle pétrit ses mondes intérieurs. Elle reste active.

 

 

 

Un massage est aussi une expérience concrète pour le corps : après tout, le toucher reste une denrée rare dans nos cultures. Un corps nourri de sensations se ressource, puis grappille des perles d’énergie.

 

 

 

Ni thérapie, ni remède : les massages ralentissent la marche du temps, puis révèlent un chemin de traverse. À chacun-e d’y poser un pied ou deux. À moins que la personne n’éprouve une telle curiosité qu’elle s’y engage pour de bon, juste pour voir il mène.

 

 

 

 

 


 

Les massages stimulent le cerveau. Quelles que soient les pensées qui y naissent, c’est une bonne nouvelle.

 

La revue Science et Vie, N° 1191 de décembre 2016, relate une étude scientifique menée par David Spiegel, professeur à l'École de médecine de Stanford (Californie). L'étude observe le fonctionnement du cerveau sur des sujets mis en état d'hypnose. L'IRM révèle un état de conscience modifié. En particulier, le réseau cérébral par défaut s'active. Cet endroit méconnu du cerveau s'active lorsque la personne ne fait rien de particulier et que son esprit s'évade. Il correspond à une petite voix intérieure qui joue un rôle essentiel dans la conscience que l'homme a de lui-même.

 

Lire aussi dans Le Monde : Que fait le cerveau quand il ne fait rien ?

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  

 

Ouvrons la porte aux massages :

 

 

 

 

Travailler la matière. Laisser filer les pensées.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 


 

 

Centre de bien-être à Saint-Étienne agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.