Massages et Relaxations de bien-être à Saint-Étienne, Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sur table de massage, tapis de sol ou siège ergonomique. Huiles de massage 100 % Bio.
Centre de bien-être agréé FFMBE. Cartes cadeaux personnalisées.

Cabinet Le Corps S’éveille
74 rue Michelet
42000 Saint-Étienne

Uniquement sur rendez-vous
tél / 04 82 37 33 89

SELECT m.id_motcle, m.libelle FROM motcle m, type_motcle t, asso_motcle_type_motcle s WHERE t.libelle='Menu-haut' AND t.id_type_motcle = s.type_motcle_id AND s.motcle_id = m.id_motcle AND m.etat='1' ORDER BY couleur;
< Retour

Respirer à la Jasserie


Pendant un massage bien-être, le corps se détend. Il fait aussi le plein d’énergie. Sitôt sorti, départ pour la Jasserie.


La table du randonneur

 

 

Commençons par l’effort : gravir le plus haut mont du Pilat. De là-haut naît le réconfort : voici l'heure de se mettre à table. Le corps se dépense. Puis le corps se nourrit. Le goût s’éveille à l'auberge de La Jasserie.

 

 

La Jasserie au solstice d’été. Photographie : Cabinet Le Corps S’éveille, Centre de bien-être....
• Filet de bœuf aux morilles,
• Omelette aux bolets,
• Saucisson maison,
• Tarte aux myrtilles…

 

 

Voilà bientôt cent ans que la famille Masson perpétue une cuisine de tradition française à La Jasserie, ferme isolée dans le Massif du Pilat, à 1 310 m d’altitude.

 

 

Ici, le temps se met en suspens.

 

 

Depuis 1927, date à laquelle Eugène Masson achète le site au baron de Rochetaillée, la bâtisse garde la même allure.

 

 

Dans les prés, les vaches en estive suivent l'arrivée des randonneurs.

 

 

 

Une saga familiale presque centenaire.

 

Le chef Alain Masson a ses spécialités : viandes aux champignons, tarte aux myrtilles....
La Jasserie est l'étape idéale après une excursion au Crêt de la Perdrix, point culminant du Massif.

 

 

Au fil des générations, les membres de la famille Masson cultivent un accueil bon enfant. Le gîte de campagne est devenu un restaurant.

 

 

 

L'établissement attire les fins palets venus de la vallée du Rhône, d’Ardèche et de Haute-Loire.

 

 

Alain Masson, le chef, prend un réel plaisir à composer des sauces aux champignons cueillis pour la plupart dans la forêt alentour. Morilles, cèpes, bolets accompagnent un rôti de bœuf, un gigot, une volaille choisis dans les élevages locaux, avec une prédilection pour les viandes mûres et labellisées comme l'Aubrac.

 

 

 

 

Tartes au citron, framboise, myrtille.

 

Champignons et pommes-de-terre sautées sur le feu....
Au dessert, la tarte aux myrtilles fait la fierté du chef.

 

 

Peu de gastronomes savent que la myrtille, petite baie de couleur bleue violacée, est l’un des fruits les plus riches en antioxydants. Sa richesse en fibres et sa pauvreté calorique lui confèrent des vertus coupe-faim.

 

 

Voilà pourquoi elle a toute sa place à l’heure du thé. Elle est la récompense d’une belle randonnée en montagne, à pied ou en VTT.

 

 

Ici, tous les produits sont frais. Le chef travaille avec des oignons, du vin blanc, de la crème, des aromates. Il se sent comme chez lui dans une cuisine où règne une ambiance professionnelle et chaleureuse, à l’image des valeurs chères à la famille Masson.

 

 

En haute saison, jusqu’à douze personnes travaillent à La Jasserie.

 

 

La Jasserie, les premiers téléskis.

 

Eugène Masson est tombé sous le charme de la Jasserie. Il est ici photographié près de la cheminée du restaurant....
Dans la salle du restaurant trône un portrait d’Eugène Masson photographié près de la cheminée. Marchand de bestiaux, grand amateur de marche, c’est lui qui a repéré La Jasserie. En pionnier du tourisme, il a développé une activité d’accueil avec gîte et couvert. Il a inventé l’un des tout premiers remonte-pente pour skieurs.

 

 

Dès les années 1930, l’établissement acquiert une renommée.

 

 

Avec le réchauffement climatique, la neige se fait plus rare. Les téléskis ont cessé de fonctionner dans les années 1990. Les randonneurs ont pris le relais : à pied, à vélo, à cheval. Ils découvrent le même paysage que nos ancêtres il y a cent ans.

 

 

Au Crêt de la Perdrix, par temps clair, une vue s'ouvre sur 19 départements, jusqu’aux Alpes.

 

 

Ici, la nature se donne à contempler. Elle fait le bonheur des photographes. Le vent, le brouillard, les lever et coucher de soleil, les couches de givre sur les arbres sculptent le paysage. Au Crêt de l’Œillon, à 1 384 mètres d’altitude, le randonneur achève sa randonnée avec une vue imprenable sur la vallée du Rhône.

 

 

 

Gîte de groupe.

 

Voici le dortoir aménagé par Jean Masson, fils d’Eugène, en 1935. Le chalet abrite des sanitaires modernes....
Le randonneur souhaite-t-il rester sur place la nuit ? C’est possible ! La Jasserie offre 22 couchages dans un dortoir qui a conservé la même allure que lors de son ouverture en 1935. Pour améliorer le confort des visiteurs, le toit a été isolé, mais côté extérieur pour laisser intacte la charpente d’origine.

 

 

Des sanitaires, propres et modernes, ont été ajoutés sous forme d’un mini-chalet dans le dortoir. Le gîte d’étape est fréquenté l’été. Il reste ouvert toute l’année, les nuits du samedi au dimanche.

 

 

À une époque où la randonnée conquiert tous les publics, l’établissement adapte sa carte à chaque budget.

 

 

Qu’il arrive de Lyon, de Saint-Étienne ou d’Annonay, le visiteur opte au choix pour une grande assiette, ou pour un menu complet.

 

 

 

Une omelette aux bolets accompagnée de pommes sautées constitue une bonne étape au milieu de la journée. Les gourmets auront sans doute un œil averti sur le saucisson maison, les viandes cuisinées aux champignons, les tartes aux fruits de saison, le vin de Saint-Joseph.

 

 

Étape pour un philosophe.

 

La Jasserie accueille aussi les groupes pour des séminaires, des mariages ou fêtes familiales....
La Jasserie possède aussi quelques secrets.

 

 

Ainsi, elle dispose de sa propre eau de source : un puits émerge juste à côté de la cuisine. D’illustres personnages ont séjourné sur place, dont le philosophe Jean-Jacques Rousseau : les paysages ont dû inspirer ses pensées.

 

 

 

En 2018, Alain Masson songe à offrir de nouveaux aménagements aux visiteurs. La terrasse, parfois ventée, devrait accueillir quelques parasols. Parterres de fleurs, murets en pierre sèche devraient voir le jour.

 

 

Ce seront quelques touches discrètes : la Jasserie reste fidèle à elle-même, 90 ans après l’arrivée de l’explorateur Eugène Masson. Pierres et paysages conservent leur âme.

 

 

 

Là-haut, le temps suspend son vol.


Sitôt cueillis, sitôt coupés, puis cuisinés. Les champignons sont la spécialité du restaurant....
 

Aller à la Jasserie

 

 

 

En voiture : D8 Saint-Étienne - Saint-Julien-Molin-Molette. À quelques mètres du col du Chaubouret, la route D8B mène à la Jasserie.

 


En autocar : autocar TIL 102 Saint-Étienne - Bourg-Argental via Le Bessat. Arrêt Croix de Chaubouret, puis 2 h environ de randonnée. Horaires TIL ici.

 


En train : gare TER de Saint-Chamond. Prendre le sentier GR7 vers le sud. Durée de la randonnée : environ 3 h 30. Horaires TER ici.

 

 

. . . . . . . . . .

 

 


La Jasserie propose aussi des produits locaux et artisanaux à emporter : confitures, miels, huiles, jus de fruits....
Randonner à partir de la Jasserie

 

 

 

Crêt de la Perdrix : 20 minutes à pied environ.


 Crêt de l’Œillon : 1 h 15 à pied environ.


 Sources du Gier : 1 h à pied environ. Sentier escarpé. Chaussures de randonnée recommandées.

 

Carte IGN Top 25 : 2933 ET.

 

 

 

 

 

Tél. 04 77 20 40 16

 

 

 

 

Un reportage (texte et photos) du Cabinet Le Corps S'éveille, Centre de bien-être.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 

Ouvrons la fenêtre au bien-être :

 

 

 


Respirer un bien-être à La Jasserie, à 1 308 mètres d'altitude.

 

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 

 

 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.