Massages et Relaxations de bien-être à Saint-Étienne, Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sur table de massage, tapis de sol ou siège ergonomique. Huiles de massage 100 % Bio.

Cabinet Le Corps S’éveille
74 rue Michelet
42000 Saint-Étienne

Uniquement sur rendez -vous
tél / 04 82 37 33 89

SELECT m.id_motcle, m.libelle FROM motcle m, type_motcle t, asso_motcle_type_motcle s WHERE t.libelle='Menu-haut' AND t.id_type_motcle = s.type_motcle_id AND s.motcle_id = m.id_motcle AND m.etat='1' ORDER BY couleur;
< Retour

Se former aux massages


Au fil des séances, l'amateur de massages sent parfois monter une intuition : « Et si je semais du bien-être à mon tour ? »


Apprendre à masser

 

 

Plus son acuité tactile s’affine, plus une personne réalise qu’un bon massage requiert un bagage technique auquel s’ajoutent des qualités humaines. Apprendre à masser : par où commencer ? Le Cabinet Le Corps S’éveille ouvre dix pistes pour construire son projet.

 

 

 

  Une bonne condition physique.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
« Quelle est ma condition physique ? »
: voici la première étape d’un projet de formation.

 

 

De soulever à pétrir, le langage des massages ne laisse aucun doute à ce sujet. La praticienne ou le praticien enchaîne, combine dix gestes-clés. Il (ou elle) tourne autour de la table de massage. Elle (ou il) travaille sur un tapis de sol. Tous deux transportent du matériel, surtout s’ils interviennent en milieu professionnel.

 

 

Le corps du professionnel est son outil de travail. D’où une exigence portée à son entretien.

 

 

Une bonne condition physique agit sur la densité et la fluidité d’un massage, lequel peut durer bien au-delà d’une heure. Après une pause, le corps se remet à l’ouvrage pour la séance suivante.

 

 


 

 

  Clarifier un objectif, quitte à le faire évoluer dans le temps.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Les centres de formation accueillent une majorité de stagiaires dont la majorité ne deviendront jamais des professionnels du bien-être. Avec une formation, l'on acquiert des bases techniques. Chacun-e peut ensuite semer des graines de bien-être dans l'entourage personnel et familial.

 

 

 

Les massages nourrissent et enrichissent les relations humaines dans le cercle privé.

 

 

 

. . . . . . . .

 

 

 

Après une première année de formation, le stagiaire esquisse parfois un projet d’évolution ou de reconversion professionnelle. Ce qui l’amène bien vite à la piste suivante :

 

 

 

 

  Connaître le cadre d’une profession.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Au-delà du plaisir à masser, il convient d’aborder le cadre juridique, administratif, financier, logistique, éthique qui entoure la profession.

 

 

Les ouvrages qui traitent sérieusement de la question n’existent pas, et c’est bien dommage (1). Le stagiaire s’en remet aux sites internet des centres de formation. Ceux-ci ont parfois tendance à enjoliver la situation pour attirer les vocations.

 

 

Pour aller dans le concret, le stagiaire a tout intérêt à solliciter des entretiens auprès de praticiens déjà installés pour se forger sa propre idée.

 

 

 

 

④  Viser l’agrément.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
En France, la Fédération Française de Massages Bien-Être (FFMBE) réunit 30 centres de formation.

 

 

Ceux-ci partagent des valeurs communes sur l’éthique d’un métier, les compétences à acquérir pour l’exercer.

 

 

 

Afin d’acquérir une crédibilité dans une profession encore récente et sujette à préjugés, le futur stagiaire a tout intérêt à faire son choix dans l’annuaire des centres de formation agréés FFMBE.

 

 

Dans la mesure du possible, il est judicieux de mener sa formation jusqu’à son terme pour obtenir le titre de Praticien agréé FFMBE.

 

 

 

 

 

  Une formation éclectique, jusqu’à un certain point.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Massage sur table, sur tapis de sol, sur siège ergonomique,

 

Séance sur la peau ou sur le vêtement,

 

Massage de vingt ou de quatre-vingt-dix minutes.

 

 

La demande du public, dans sa diversité, implique d’y répondre par un éventail de prestations. Mieux vaut choisir un centre de formation qui, avec pragmatisme, propose une gamme de techniques couvrant l’essentiel des besoins de la clientèle.

 

 

Une formation qui se cantonnerait par exemple aux massages sur table et aux huiles fermerait la porte à la majorité des besoins exprimés.

 

 

À l’inverse, un centre de formation qui aurait la prétention de former ses stagiaires à une pléiade de techniques (balinais, ayurvédique, coréen, pierres chaudes… la liste est longue !) laisse le stagiaire souvent désemparé.

 

 

Il est préférable de maîtriser 4 ou 5 techniques plutôt que d'afficher tous les massages du monde sur sa carte ou dans son établissement.

 

 

 

  Masser les femmes, les hommes, les enfants.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Voilà peut-être l’un des sujets les plus sensibles pour une future praticienne ou un futur praticien.

 

 

Chaque être humain a ses inclinations personnelles. Instinctivement, il est tenté de rechercher une clientèle d’un âge ou d’un sexe qui correspond à son confort personnel.

 

 

Parlons clair : une praticienne ou un praticien en massages bien-être n’a pas à créer de discrimination de ce type. Son bagage technique, sa maturité intellectuelle, son empathie l’invitent à mettre ses prestations au service du bien-être des femmes, des hommes, des enfants.

 

 

Là encore, un centre de formation agréé fournit les enseignements techniques et humains qui rendent les massages universels, sans préjugé de genre, pour toutes les générations.

 

 

 

 

  Être au clair sur sa vie privée.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Le mot massage ouvre le jardin des imaginaires, et c’est bien naturel. Le toucher fait partie des besoins fondamentaux d’une femme, d’un homme.

 

 

Lors d’un stage de massage, le toucher se vit de manière intensive. La plupart du temps, les stagiaires travaillent par deux. Ils donnent, ils reçoivent.

 

 

Pour autant, les massages ne compensent pas les manques. Parfois, ils les révèlent.

 

 

Une formation aux massages bien-être peut bousculer. D’où l’importance d’être serein dans sa vie privée avant de s’immerger dans un bain de toucher plusieurs journées d’affilée.

 

 

Les formateurs s’attachent à faire tourner les duos de travail dans les groupes pour que chaque stagiaire se confronte à une pluralité de corps et de personnalités.

 

 

Cette méthode de travail a un double mérite : préparer le stagiaire à exercer son activité plus tard ; éviter autant que possible les poussées d’affectivité entre tel ou tel stagiaire.

 

 

 

 

⑧  Recevoir un massage bien-être avec régularité.

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Une personne ne peut pas prodiguer de massages si elle ne vit pas l’expérience du toucher reçu. Cette expérience se cultive dans le temps.

 

 

Il est bon de s’offrir une séance avec régularité, en recherchant une diversité d’établissements et de praticiens pour élargir sa palette tactile.

 

 

 

  Aujourd’hui, demain, le mois prochain.

 

 

 

L’idée de prodiguer un massage bien-être à une personne sympathique en un lieu enchanteur, et si possible d’en gagner sa vie, fait parfois rêver.

 

 

Prenons garde aux clichés !

 

 

Une journée de travail, pour un praticien professionnel, comprend plusieurs séances entrecoupées de pauses. Chaque client a ses besoins, sa personnalité.

 

 

La personne a-t-elle bien compris que le métier s’exerce toute la semaine, toute l’année ? Est-elle prête à prodiguer des massages dans la durée ? Si ce n’est pas le cas, alors mieux vaut peut-être ajuster son projet et se former à des fins personnelles.

 

 

 

  Savoir-faire et savoir-être.

 

 

La pratique des massages bien-être s’apparente aux qualités manuelles d’un artisan, à ceci près que la matière travaillée est une matière vivante : un corps humain.

 

 

La technique ne peut suffire à elle seule.

 

 

 

Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Le savoir-être qui entoure la prestation est fondamental. Les massages prennent de la consistance avec le temps et les années, lorsque la praticienne ou le praticien a acquis une maturité.

 

 

Comme pour tout métier, il faut bien débuter un jour. Mais force est de constater que la plupart des professionnels du bien-être ont exercé un ou plusieurs métiers dans le passé.

 

 

Ils ont « vécu ».

 

 

Ils savent faire la part des choses. Ils maîtrisent le cadre éthique d’un métier. Ils évitent les pièges tels que les dérives sectaires ou thérapeutiques. Ils ont bien compris qu’ils ne détiennent aucun pouvoir dans leurs mains.

 

 

La maturité est un mélange de solidité et d’humilité.

 

 

Un tel savoir-être ne s’apprend pas dans les centres de formation. Seule la vie, ses aléas, ses surprises sculptent une personnalité. Il appartient à chacun-e de s’appuyer sur les ressources de son choix pour réfléchir sur un métier, ses résonances jusque dans l’intimité d’un être humain.

 

 

Donner et recevoir du toucher implique un esprit de paix, une noblesse d’esprit et de cœur.

 

 

 

Apprendre à masser à Saint-Étienne

 


Les massages vus par Cyrille Cauvet, photographe, au Cabinet Le Corps S’éveille....
Le Cabinet Le Corps S’éveille propose un accompagnement aux personnes qui souhaitent étudier un projet de formation.

 

 

 

Il s’agit d’une une pré-formation. Celle-ci permet à la personne, en quelques séances, de sentir si elle est prête à entreprendre une formation aux massages bien-être.

 

 

 

Cette pré-formation comprend un entretien, puis un socle de connaissances et de pratiques. Elle inclut : préparation physique, découverte des techniques de base, sensibilisation à l’éthique de la profession.

 

 

 

Le Cabinet Le Corps S’éveille peut, le cas échéant, accompagner le stagiaire dans le choix d’un centre de formation agréé FFMBE.

 

 

 

Massage et éducation parentale.

 

 

 

En outre, le Cabinet Le Corps S'éveille propose aux mamans et aux papas une formation aux massages et relaxations adaptés aux enfants et aux adolescents. Ces techniques constituent une ressource précieuse au service de la parentalité.

 

 

. . . . . . . . . . .

 


(1) Le Cabinet Le Corps S’éveille travaille sur l’édition d’un ouvrage pour donner à chacun-e une information précise et critique sur le métier.

 

 

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  

 

Ouvrons la porte aux massages :

 

 

 

 

Avoir plaisir à donner et à recevoir un massage bien-être.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 

 

 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.

 

Annuaire des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.