Massages et Relaxations de bien-être à Saint-Étienne, Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sur table de massage, tapis de sol ou siège ergonomique. Huiles de massage 100 % Bio.
Centre de bien-être agréé FFMBE. Cartes cadeaux personnalisées.

Cabinet Le Corps S’éveille
74 rue Michelet
42000 Saint-Étienne

Uniquement sur rendez-vous
tél / 04 82 37 33 89

SELECT m.id_motcle, m.libelle FROM motcle m, type_motcle t, asso_motcle_type_motcle s WHERE t.libelle='Menu-haut' AND t.id_type_motcle = s.type_motcle_id AND s.motcle_id = m.id_motcle AND m.etat='1' ORDER BY couleur;
< Retour

Week-end à Saint-Étienne


Un week-end à Saint-Étienne : belle idée ! Où dormir ? Où manger ? Que visiter ? Où se balader ? Où s’offrir un massage bien-être ? Le Cabinet Le Corps S’éveille, Centre de bien-être, se propose comme guide.


Tourisme urbain hors des sentiers battus


 

Un week-end touristique à Saint-Étienne ? Quelle drôle d’idée ! diront certains. Heureuse idée ! rétorquent les autres. Reconnaissons-le : Saint-Étienne n'a pas le pittoresque de Lyon ou de La Rochelle. Raison de plus pour explorer une ville qui garde toute son authenticité. Quelques pépites s’offrent au touriste curieux.

 

 

Saint-Étienne vue du massif du Pilat....
Avec ses 170 000 habitants, Saint-Étienne a bâti son histoire en faisant la jonction entre les cultures du nord et méditerranéennes. Sa population cosmopolite et populaire (10 % de cadres habitent Saint-Étienne) est réputée pour sa simplicité et son accueil. Située à la porte est du Massif Central, elle s'entoure d’un havre de nature qui reflète cette double influence. Située à 500 mètres d’altitude, la métropole est l’une des plus élevées d’Europe.

 

 

 

 

De son industrie passée, il reste des traces telles que les terrils qui, en se végétalisant, sont devenus collines. D’où le surnom donné à Saint-Étienne : « la ville aux sept collines ». La manufacture d’armes s’est muée en Cité du design. Le siège de Manufrance, ironie de l'histoire, est devenu une business school. Cheminées et façades noires de charbon ont disparu. Saint-Étienne, même encaissée en montagne, est une ville de lumière avec un taux d’ensoleillement généreux pour sa situation.

 

 

Saint-Étienne pâtit de choix d’urbanisme discutables de la part des maires qui se succèdent depuis trente ans ans.

 

La serre de la Cité du design vue depuis le restaurant La Platine à Saint-Étienne....
Les pistes cyclables sont quasi inexistantes - mais les rues étroites rendent malaisés les aménagements. Les voitures traversent le centre-ville à vive allure, au grand dam des piétons. Les maires semblent préférer les moteurs aux marcheurs.

 

 

L'entrée de la manufacture d’armes a été détruite au profit d’un bâtiment design et sans âme.

 

 

Un énième centre commercial se construit à la sortie est de la ville avec des craintes sur l’animation du centre-ville. Le quartier d’affaires de Châteaucreux est un modèle d'urbanisme déshumanisé.

 

 

La Comédie de Saint-Étienne a quitté le quartier populaire de Tarentaize pour s’installer à côté d’un Zénith, au milieu des parkings.

 

 

 

 

La façade de la gare de Saint-Étienne-Châteaucreux figure au Top 10 des plus belles façades ferroviaires de France....
L’obsession sécuritaire verrouille des espaces autrefois accessibles au public jusque tard le soir : le pôle universitaire optique, la serre, et même la mairie.

 

 

 

 

Sait-on que jusqu’en 2014, le citoyen pouvait se promener dans l’hôtel-de-ville en toute liberté et admirer son architecture XIXe siècle, et ce quasiment jusqu’à la porte du maire ? Le libre accès symbolisait la démocratie de proximité. Aujourd’hui, seul le personnel badgé circule dans le bâtiment.

 

 

 

 

Le tramway et ses rails métriques restent cantonnés à Saint-Étienne, à l’exception d’un tronçon vers l’Hôpital Nord…

 

 

 

 

…alors, raison de plus pour explorer les charmes de Saint-Étienne ! Voici quelques pistes. Ce guide n’a pas vocation à être exhaustif. Il ne remplace pas le guide officiel de l’Office de Tourisme de Saint-Étienne Métropole. Il reflète la subjectivité de deux praticiens qui ont apprivoisé et aiment Saint-Étienne, depuis leur arrivée en 2007 dans la Métropole.

 

 

Où dormir ?

 

Les Loges de l’Opéra : trois chambres situées à cinq minutes du centre-ville dans une maison familiale....
Notre coup de cœur va aux chambres d’hôte de Sophie Laflaquière : les Loges de l’Opéra. Trois chambres occupent une maison de charme dont le salon accueille un magnifique piano à queue. Sa propriétaire est passionnée d’art lyrique. Elle produit des spectacles en direction des jeunes publics. Elle est aussi guide bénévole à Saint-Étienne.

 

 

Où manger ?

 

 

Le salon de thé Comme à la maison offre une carte gourmande et exclusive avec des plats faits maison. Le salon de thé est ouvert du lundi au samedi.

 

 

Bistrot Aromatic Pierre Daret. Amateurs d’épices et d’aromates adoptent avec enthousiasme ce bistrot et son chef qui a fait son chemin en assistant quelques grands noms de la restauration de luxe avant de fonder son propre établissement.

 

 

 

 

Que visiter ?

 

Parc-musée de la Mine à Saint-Étienne. Une nouvelle passerelle piétonne enjambe le boulevard urbain pour accéder au site....
• Le parc-musée de la mine.

 

 

Il a fait l’objet d’une rénovation et d’une extension en 2014.

 

 

Désormais, toutes les installations de surface et leur machinerie sont accessibles au public.

 

 

Une scénographie moderne explique l’histoire du charbon, des premiers coups de pioche au Moyen-Âge jusqu’à la fermeture de la dernière mine en 1973.

 

 

Le visiteur descend à dix mètres sous le sol où une galerie a été reconstituée. Au cours de sa marche, il remonte le temps et découvre qu’au XIXe siècle des chevaux tiraient les wagons remplis de charbon.

 

 

 

• L’atelier de dégustation de chocolats.

 

À la fin de la visite, un chocolat gourmand est servi au bar de la chocolaterie Weiss....
La chocolaterie Weiss fait partie de l’histoire stéphanoise. Elle a une réputation mondiale.

 

Une salle d’exposition a ouvert près des ateliers. Le samedi a lieu un atelier de dégustation pour apprendre à comparer origines et compositions : réservation obligatoire car places limitées !

 

Après une telle séance, le gastronome saura distinguer un chocolat du Vietnam et un chocolat de l’Equateur. Même le chocolat au lait prend une nouvelle saveur.

 

 

• La colline du Crêt de Roc.

 

La colline résume l’âme de Saint-Étienne. On y trouve les façades d’ateliers textiles aujourd’hui disparus, un cimetière, des immeubles à la limite de l’insalubrité, de timides expériences de réhabilitation, des ruelles tortueuses qui font penser à des villages méditerranéens.

 

 

Vue sur Saint-Étienne depuis le balcon le plus beau de la ville....
L’itinéraire idéal part de la place Jean Jaurès. Il faut escalader 500 marches pour parvenir au sommet de la colline. Un ascenseur permet de s’épargner les deux cents premières marches.

 

 

Mais ce serait dommage de l’utiliser : à mi-parcours, le visiteur s’arrête sur le fameux balcon de Saint-Étienne qui surplombe une placette végétalisée et d’où l’on découvre la ville avec vue sur les terrils. Les stars qui veulent se faire prendre en photo à Saint-Étienne convoquent les photographes sur ce balcon.

 

 

Arrivé devant le cimetière, le visiteur le longe sur la droite, puis se perd dans les ruelles où se nichent maisons d’ouvriers et villas cossues. Un nouvel écoquartier voit peu à peu le jour sur la pente côté Plaine-Achille. Enfin, le visiteur dévale le nouvel escalier en métal jusqu’à Châteaucreux, avec vue sur la gare de triage.

 

 

La compagnie Orteils de Sable se produit dans les espaces publics à la Cité du design en 2015....
• La rue des Martyrs de Vingré.

 

 

C'est la seule ruelle historique et piétonne de Saint-Étienne. Rue adoptée par les étudiantes et les étudiants qui refont la vie autour d’une bière (nombreux pubs). Ici, n’importe quel retraité rajeunit de trente ans.

 

 

• La Cité du design.

 

 

L’ancienne Manufacture d’armes mérite une visite critique des politiques urbaines menées depuis dix ans. Le bloc gris qui en barre l’entrée dissimule une médiathèque spécialisée dans le design, un lieu d’expositions, un restaurant, et surtout une serre dont les bancs ont été malheureusement retirés et qui est désormais fermée le soir.

 

 

 

 

Le musée d’art et d’industrie propose des expositions permanentes dont l’une sur l’histoire de la bicyclette, en hommage à son fabricant historique Manufrance....
Une fois franchi l’obstacle, les rangées de bâtiments de la manufacture s’offrent à nos yeux. Une grande partie est désormais réhabilitée : école d’arts et de design, pépinière d’entreprises, ateliers pour les artistes, école, crèche, siège de France-Bleu-Saint-Étienne-Loire et de France 3 Saint-Étienne. La Cité du design se prolonge par un parc tout neuf qui longe la voie ferrée vers Roanne.

 

 

Un pont métallique permet de traverser la voie ferrée… mais pas le boulevard urbain, difficile à traverser. Le marcheur têtu poursuit sa marche jusqu’au quartier de la Plaine-Achille, son parc et sa piscine olympique.

 

 

• Le tramway.

 

 

Conseil : emprunter la ligne 1 du nord au sud car presque toute la ville s’organise sur cet axe.

 

 

 

De nouvelles rames ont fait leur apparition en 2017 à Saint-Étienne. Photographie STAS dans les ateliers de maintenance....
Saint-Étienne est la seule ville de France à avoir toujours conservé son tram. Ses rails à écartement métrique resteront à jamais incompatibles avec ceux de la SNCF : d’où une fusion impossible entre TER et réseau urbain.

 

 

 

Les nouvelles rames mises en service en 2017 ont l’avantage d’être plus longues et climatisées, d’où un confort amélioré pour les passagers.

 

 

 

En 2020, un nouveau tronçon reliera la gare de Châteaucreux au quartier nord de Terrasse via le quartier du Soleil, le quartier d’entreprises Métropole et le stade Geoffroy-Guichard.

 

 

 

 

 

...
• S’offrir un massage bien-être.

 

 

Le site de l’Office de Tourisme de Saint-Étienne Métropole recense les centres de bien-être, dont le Cabinet Le Corps S’éveille, seul Centre de bien-être à être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être - FFMBE.

 

 

Le Cabinet est ouvert sur Rendez-Vous du lundi au samedi de 11h à 20 h ainsi que plusieurs dimanches par an.

 

 

 

• La nature autour de Saint-Étienne.

 

La place Jean Jaurès sous la neige. Saint-Étienne est à une altitude de 530 mètres....
Saint-Étienne bénéficie d’un écrin de nature remarquable :

 

 

Au sud : le randonneur gravit le parc naturel régional du Pilat et ses massifs forestiers. Une halte s’impose au col du Chaubouret dont le restaurant privilégie les produits locaux et Bio.

 

 

 

À l’est : le promeneur se balade au milieu de vergers, là où, horreur ! certains élus de Saint-Étienne veulent faire construire une deuxième autoroute entre Lyon et Saint-Étienne.

 

 

 

À l’ouest : le visiteur découvre les gorges de la Loire, notamment la base nautique de Saint-Victor-sur-Loire.

 

 

 

 

On aime aussi Saint-Étienne pour  Ses jardins familiaux, dont les jardins Volpette au quartier Bel-Air, qui façonnent les paysages de la ville  Son Planétarium qui produit ses propres films, parfois en 3D  Son marché des produits locaux (et souvent Bio) pour confectionner son pique-nique ; il se tient tous les samedis matin place Albert Thomas : fruits et légumes de saison, fromages, jambon à l'os, pains au levain...

 

 

Comment venir à Saint-Étienne ?

 

Les nouvelles rames TER ont deux étages pour une capacité optimale....
• En train : 4 TGV par jour en provenance de Paris et 50 TER par jour en semaine entre Lyon et Saint-Étienne. On peut aussi venir en train du Puy-en-Velay et de Roanne. De Clermont-Ferrand, c’est malheureusement trop tard : la SNCF a fermé la ligne en 2016.

 

 

 

 

• En voiture : l’A47 entre Lyon et Saint-Étienne est la voie d’accès principale. L’une des plus vieilles autoroutes de France a de nombreux lacets et des échangeurs qui défient les normes de sécurité, ce qui en fait l’une des autoroutes les plus accidentogènes de France. Mieux vaut respecter la limitation de vitesse officielle : 90 km/heure.

 

 

 

 

 

 

 

 

Carnet d’adresses par ordre d’apparition sur la page :

 

Chevalement du musée de la mine à Saint-Étienne....
Comédie de Saint-Étienne : place Jean Dasté,
Tél. 04 77 25 14 14.

 

 Chambres d’hôte Les loges de l’opéra : 3 rue Lassaigne,
Tél. 06 82 09 08 11.

 

 Salon de thé Comme à la maison : 25 rue du 11 Novembre,
Tél. 04 77 01 71 98.

 

 Bistrot Aromatic : 7 rue François Gillet,
Tél. 04 77 33 20 68.

 

 Parc musée de la mine : 3 boulevard Franchet d’Esperey,
Tél. 04 77 43 83 23.

 

 Chocolaterie Weiss : 1 rue Eugène Weiss,
Tél. 04 77 49 65 23.

 

 Hôtel restaurant Le Chaubouret : Croix de Chaubouret,
après Le Bessat, Tél. 04 77 20 41 91.

 

Planétarium : 28 rue Pierre et Dominique Ponchardier,
Tél. 04 77 33 43 01.

 

 Cabinet Le Corps S’éveille : 74 rue Michelet,
Tél. 04 82 37 33 89.

 

 

 

 

Un guide - textes, photographies (sauf images du nouveau tram et du nouveau TER) -
réalisé par le Cabinet Le Corps S'éveille, Centre de bien-être agréé FFMBE.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

 

Ouvrons la fenêtre au bien-être :

 

 

 

 

Saint-Étienne, destination anti-conformiste pour un week-end en routard·e.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 

 

 

 

Centre de bien-être agréé par la Fédération Française de Massages Bien-Être.


Annuaire des 1 000 praticiens agréés en France : www.ffmbe.fr.